leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

ELECTRIFICATION RURALE : Une subvention de 3,2 milliards débloquée pour l’harmonisation des tarifs


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Septembre 2017 à 10:50 | | 0 commentaire(s)|

L’accès en milieu rural aux services énergétiques modernes, en particulier l’électricité reste un élément clé pour assurer le développement des zones rurales du Sénégal.  C’est dans ce contexte qu’une rencontre s’est tenue dans la capitale du Nord afin d’informer et de sensibiliser sur l’initiative à résultats rapides appliquée à l’électrification rurale. Une mise  en œuvre lancée pour être une réponse à l’engagement de l’Etat de développer l’accès aux services de l’électricité sans discrimination entre citadins et ruraux. 
 
Malgré les efforts déployés par les autorités, l’électrification rurale continue toujours de connaitre des contraintes. Des contraintes qui ont pour noms : tarif élevé en milieu  rural, disparité des tarifs en zone rurale, frais d’accès et d’installation trop élevés, etc.  Ainsi pour renverser la tendance et améliorer le pourcentage de connexion, l’Etat a lancé dans les villages électrifiés de la concession Dagana-Podor-Saint-Louis, une initiative à résultats rapides dans laquelle il est  identifié et quantifié les contraintes qui peuvent bloquer la réalisation de l’objectif.
 
 A en croire le directeur Général de l’Aser, le choix de la concession de la Nord pour tester cette nouvelle approche n’est pas fortuit, vu le bon niveau d’électrification des villages et en face  le faible accès des ménages au service disponible. Une situation qui  inquiète les autorités jusqu’au plus haut sommet. « Les résultats d’électrification des villages par extension du réseau dépasse les 90% par rapport aux objectifs assignés, mais malheureusement seuls 26% des ménages sont raccordés  au réseau sur le nombre de bénéficiaires prévu au départ du projet de l’électrification rurale.
 
Et dans ces chiffres,  se cache une disparité entre les départements de Saint-Louis et de Podor. Si 78% des ménages de Saint-Louis sont raccordés dans le département de Podor, il n’est  enregistré qu’un faible taux de 15% » a signalé Baba Diallo.
 
 Après que les contraintes majeures aient été adressées et des instructions données par les autorités pour l’harmonisation des tarifs de l’électricité sur tout le territoire national, un travail de terrain de trois mois via l’initiative à résultats rapides appliquées à l’électrification rurale est lancé pour presser le pas.
 
«  Des mesures transitoires ont été prises par le ministère du Pétrole et des Energies pour la réduction des frais d’accès et la diminution des tarifs. D’ailleurs une subvention de 3,2 milliards de francs est débloquée par l’Etat pour accompagner l’harmonisation des tarifs entre le monde urbain et la campagne afin de rétablir l’équité sociale » a-t-il ajouté.
 
Selon toujours  le Dg de l’Aser, avec  l’accompagnement du Bureau Organisation et méthode (BOM), de la BAD, l’initiative travaillera à augmenter le taux d’accès des ménages à l’électricité de 22% à 50% dans 254 villages dans la concession Dagana-Podor-Saint-Louis en 100 jours. 
 
 Pour le président de la commission de régulation du secteur de l’électricité, l’Etat veillera pour que la disparité des tarifs appliqués entre les milieux citadins et ruraux soit résorbée. « L’électricité a un cout,  malheureusement dans les zones rurales les populations ont des revenus souvent faibles.
 
 Raison pour laquelle des garanties sont prises par le gouvernement pour que les concessionnaires ne soient pas lésés dans la tarification rurale, mais en même temps il a mis dans son agenda l’harmonisation des tarifs » a soutenu Ibrahima Sarr.