Leral.net | S'informer en temps réel



"EN BREF" Actualité Afrcaine

le 25 Avril 2012 à 22:07 | Lu 948 fois

"EN BREF" Actualité Afrcaine
REBECCA AMEGASHIE «MISS TOGO EUROPE/FRANCE»

La première édition du concours «Miss Togo Europe/France» a élu Rebecca Amegashie, une étudiante en gestion de 18 ans à l’issue de la délibération. Le concours s’est déroulé samedi 23 avril à Paris en présence de l’ambassadeur du Togo en France, Calixte Madjoulba. Plusieurs centaines d’invités ont pris part à cet événement égayé par la prestation des artistes togolais. Le jury était présidé par l’animateur de Magloire Delcros. L’animateur ultra-marin de RFI, Claudy Siar était aussi de la partie.

Les conditions de participation à cette compétition c’était d’être de nationalité ou d’origine togolaise, avoir entre 18 à 25 ans, mesurer 1m68 au minimum, avoir un langage correct et savoir s’exprimer en français et avoir une bonne culture générale. Aussi, les prétendantes ne doivent pas avoir participé à des séances photos ou vidéos où elles apparaissent dénudées, ne pas avoir posé partiellement ou totalement dénudée.



LE NIGER CELEBRE LA «JOURNEE NATIONALE DE LA CONCORDE»

Le Niger a célébré mardi le 17è anniversaire de la «Journée nationale de la Concorde». Cette journée est célébrée en mémoire à la signature des accords de paix entre les pouvoirs publics et les fronts de l’ex-rébellion touarègue armée. Elle a été institutionnalisée, le 24 avril 1995, un an après la signature de l’accord de paix de Ouagadougou entre le gouvernement et la rébellion visant à arrêter les hostilités dans le Nord du pays. Il s’agit principalement des régions d’Agadez, de Tahoua et une partie de Zinder. Il y a eu en 2007, un accord additionnel avec le Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) dirigé par Aghali Alambo qui est l’actuel conseiller du président de l’Assemblée nationale. Plusieurs manifestations étaient au programme : conférences débats, courses hippique avec la participation des chevaux des pays amis (Nigéria, Burkina Faso…), une caravane de paix (Niamey-Agadèz.

Le Mali, actuellement éprouvé par sa rébellion aurait aimé célébrer un tel événement les années à venir.



GOUVERNEMENT DE CHEIKH MODIBO DIARRA : LA JUNTE BIEN SERVIE

Elle l’avait souhaité, elle l’a obtenu. La junte du capitaine Haya Sanogo a obtenu 3 ministères de souveraineté dans le gouvernement de transition de Cheick Modibo Diarra.

Le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE, junte) se retrouve avec trois ministère de souveraineté : la Défense occupée par le colonel-major Yamoussa Camara, l’Administration territoriale (Intérieur) tenue par le colonel Moussa Sinko Coulibaly et la Protection civile par le général Tiéfing Konaté.

Acculée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et les Maliens, la junte avait fini par accepter de transmettre le pouvoir aux civils. Dans la foulée, Dioncounda Traoré a prêté serment le 12 avril dernier comme président de transition, puis nommé, par décret, l’astrophysicien Cheick Modibo Diarra premier ministre. Investi le 17 avril 2012, Cheick Modibo Diarra qui dispose «des pleins pouvoirs» a pu former son gouvernement quelques jours après sa nomination. Le gouvernement d’union nationale de transition qu’il vient de constituer devra se consacrer prioritairement à la recherche de solution dans le Nord du pays. En effet, à la faveur du coup d’Etat du 22 mars, des rebelles touareg, des mouvements islamistes et divers groupes criminels, ont vite progressé et occupé le Nord du pays et proclamé son autonomie. Pourtant, la junte avait justifié son coup d’Etat par le manque de moyens mis à la disposition de l’armée pour combattre efficacement contre ces agresseurs du Nord du pays et défendre l’intégrité territoriale. Le président Dioncounda, le jour de sa prestation de serment, a demandé aux groupes armés du Nord rentrer dans les rangs faute de quoi, il leur livrerait «une guerre totale et implacable». Le 20 avril, Cheick Modibo, lui, s’est dit disposé à négocier avec ces groupes, mais pas à n’importe quel prix. Il a exclu toute discussion «avec le couteau sur la gorge».


SOURCE:Lesenegalais.net


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage