Leral.net | S'informer en temps réel



EN VISITE À TÉHÉRAN : Le président Wade évoque la libération des randonneurs américains

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 16 Septembre 2010 à 03:06 | Lu 578 fois

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a accepté « d’examiner avec beaucoup d’attention » la demande de libération des randonneurs américains, formulée par Me Wade, annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères.


EN VISITE À TÉHÉRAN : Le président Wade évoque la libération des randonneurs américains
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a assuré à Me Wade qu’il « va examiner avec beaucoup d’attention » sa requête de libérer les randonneurs américains, Shane Bauer, Sarah Shourd et Josh Fattal, annonce un communiqué du ministère des Affaires étrangères transmis à notre rédaction. « Cette démarche avait été sollicitée par les parents des randonneurs et de nombreuses personnalités à travers le monde dont deux Sénateurs américains, MM. Robert M. Casey et Arlen Specter », précise-t-on. Les services du ministère des Affaires étrangères expliquent que cette sollicitude du président iranien est liée à la considération qu’il nourrit à l’égard de son homologue sénégalais.

Le communiqué ajoute que pour le cas Sarah Shourd, les autorités iraniennes avaient décidé de la libérer sous caution avant l’intervention du chef de l’Etat sénégalais. Toutefois, le ministère des Affaires étrangères indique que le président Wade avait suggéré l’annulation de la caution et de la faire libérer pour des raisons humanitaires. Ces Américains sont poursuivis par la justice iranienne pour espionnage.

Pour l’iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, menacée de lapidation, le document informe que les autorités iraniennes ont assuré à Me Wade « qu’il n’était pas dans leur intention de procéder à sa lapidation et que, du reste, la rumeur de la lapidation aurait été propagée par un Iranien de l’extérieur qui n’avait aucun pouvoir pour ce faire », indique-t-on. Elles ont précisé que le procès de Mme Sakineh Mohammadi-Ashtiani suit son cours. Cette iranienne est poursuivie par la justice de son pays pour adultère.

Le ministère des Affaires étrangères souligne que les interventions du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, en sa double qualité de président de la République du Sénégal et président en exercice de l’Organisation de la Conférence Islamique (Oci), sont strictement motivées par des raisons humanitaires.

Me Wade a séjourné à Téhéran, du 13 au 14 septembre 2010, pour participer au Forum Iran-Afrique. Auparavant, il avait dépêché en Iran, le 23 août 2010, Me Madické Niang, ministre des Affaires étrangères pour s’entretenir avec les autorités iraniennes sur ce dossier.

Mamadou GUEYE
Source Le Soleil