leral.net | S'informer en temps réel

ENIEME ATTENTAT DU POTENTAT WADE CONTRE NOTRE CONSTITUTION !

« Il n’ya pas d’Etat de droit, il n’y a pas de vertu républicaine sans un bon respect de la Constitution. »

Le Président de la République, Me Abdoulaye WADE vient encore de décevoir plus d’un ! L’homme perçu, il ya très peu, comme le chantre de la démocratie en Afrique est comme piqué, aujourd’hui, par le virus du pouvoir personnel. Et dans ses actes de toujours, cette pièce maitresse de l’Alternance politique apaisée en 2000 ne cesse d’outrepasser les règles de la bienséance démocratique. Tant ses « exubérances » ont fini par attrister son visage .Cinglant revers !


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juin 2011 à 01:59 | | 2 commentaire(s)|

ENIEME ATTENTAT DU POTENTAT WADE CONTRE NOTRE CONSTITUTION !
Le Président WADE vient d’administrer, une énième fois, une gifle à notre charte fondamentale de par son aspiration tenace à vouloir coûte que coûte promulguer une loi constitutionnelle instituant un ticket pour l’élection simultanée au suffrage universel du Président et du Vice-président de la République. Il est sûr qu’au sein de l’Assemblée Nationale peuplée de députés presque tous, adeptes de l’acquiescement, cette funeste et impopulaire loi va, il est certain, passer comme lettre à la poste. Tout le monde sait qu’elle instille le doute car, beaucoup ont cru savoir qu’elle entend imposer au peuple souverain un dauphin qui va lui assurer, lui et sa bande de pillards, une retraite dorée. Mais notre Papy Prézy doit se fier à l’adage selon laquelle : « Le pouvoir que le peuple vous confère de manière démocratique doit lui être rendu légalement ». Qu’il sache que les peuples se sont réveillés en fanfare et n’accepteront plus ces agissements dignes d’un Zabanga ! Où sont les Tandja, Ben Ali, Moubarak, Saleh et autres Kadhafi ?
C’est une répétition que de le dire. Ablaye WADE gère le pays comme son bien personnel. Il est allergique à la critique, à la contradiction .Certaines de ses proches l’ont toujours dit et affirmé : « Abdoulaye WADE parle en démocrate mais agit en monarque », nous disait Me Ousmane NGOM ; « Abdoulaye WADE est un homme qui ne supporte pas les contradictions », nous rappelait souvent feu Fara NDIAYE.

Nous ne pouvons pas terminer cette intervention sans parler du cas de l’actuel griot louangeur des WADE, en l’occurrence Monsieur Serigne Mbacké NDIAYE. Voilà un contre –modèle pour tous les jeunes du Sénégal, de l’Afrique, du monde. En 2004, cet actuel laquais du Président WADE était l’un des promoteurs les en vue du mouvement « Initiateurs pour le Départ de WADE »(IDEWA).On le voyait avec ses diatribes irrévérencieuses contre le Vieux. Ce vagabond politique et non moins agents municipal (nous avons beaucoup de respect pour cette catégorie) a préféré quitter AGNE pour aller vendre son âme à WADE et toute honte bue. Il est de ceux qui déshonorent le nom de « Ministre » dans ce pays. Pour pouvoir exister, aujourd’hui, il n’a de cesse de caresser l’omoplate de son désormais mentor, WADE. Signalons qu’il ne peut-être d’aucun apport pour lui et, en attestent ses fausses prédictions aux allures de surmensonges en Mars 2009 : « Notre pays, le Sénégal, se prépare à aller à des élections locales le 22 Mars 2009 et je ne doute pas un seul instant de notre victoire, victoire avec la manière par ce qu’écrasante, transparente… » (cf. Le Messager du mardi 03 Mars 2009, no 1567).Ce déshonorable ministron de la République demeure le prototype de la politique du ventre dont parlait Teilhard de CHARDIN.
Aujourd’hui, WADE agit à sa guise sans consentement aucun de ses mandats. Ce qui fait que notre machine « Démocratie » cafouille, grince du fait des grains de césarismes dont ce baladin de WADE lui accable .Et avec une vanité puérile, on l’entend dire « Je ne vois, aujourd’hui, quelqu’un qui puisse me succéder ni dans mon propre parti ni ailleurs. Je suis entrain de chercher ; je ne le vois pas pour l’instant ».Nous restons convaincus que ce n’est pas cet homme qui va dicter au peuple celui ou celle qui va conduire ses destins. Nous sommes assez murs pour être pris dans ce théâtre d’ombre.
Finir Avec WADE en 2012(F.A.W nadeem) !!!


Ibrahima NGOM Damel,
Journaliste-Ecrivain
Tel : 77 728 40 52
E-mail : yboupenda@yahoo.fr



1.Posté par RESERVISTE FIN PRET le 20/06/2011 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL NOUS PREND POUR DES CHIENS CE VEILLARD FINI ET RONGE PAR L'AGE et LA DERAISON, il APPARTIENT DE PRENDRE SES RESPONSABILITES DEVANT L'HISTOIRE AFIN DE PRENDRE SON DESTIN EN MAIN

2.Posté par tame le 20/06/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ngom damel, tu es passé à coté!le veritable enjeu, ce n'est pas le ticket!l'enjeu, c'est bien la suppression du second tour contenue dans le projet de loi!wade a présenté le ticket comme étant le principal enjeu, pour mieux cacher et passer sous silence le véritable!le ticket, wade s'en fout comme de sa première chemise (dailleurs, sitôt élu, il se débarassera par tous les moyens de son vice ^président)!ce qui l'importe le plus, c'est la suppression du second tour!il se sait minoritaire et veut se faire réélire avec sa minorité!c'est tout!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image