leral.net | S'informer en temps réel

ESCROQUERIE AUX VISAS : Une veuve condamnée à 6 mois ferme

La veuve Thioro Ndoye a écopé d’une condamnation ferme de 6 mois. Elle est reconnue coupable d’escroquerie. Elle s’est faite prendre, dans un projet fictif d’immigration en Italie, évalué plusieurs millions. Les trois parties civiles qui étaient présentes au procès vont être désintéressées.


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Octobre 2009 à 21:22 | | 0 commentaire(s)|

ESCROQUERIE AUX VISAS : Une veuve condamnée à 6 mois ferme

La commerçante Thioro Ndoye, veuve domiciliée à Bargny s’est fait plein les poches dans le cadre d’un projet fictif d’immigration clandestine. De ce fait elle a été déclarée coupable du délit d’escroquerie par le tribunal de Dakar qui l’a condamné à une peine ferme de 6 mois.

Au cours d’audience au Tribunal, Thioro Ndoye a avoué avoir reçu les sommes de 550 000 Fcfa des mains de Moussa Guèye et 1,3 million des mains des deux autres plaignantes qui ont voulu faire voyager leurs enfants. Elle a également reconnu avoir reçu de l’argent des mains d’une cinquantaine de personnes qui ont voulu acquérir un visa Senghen. Cependant elle s’est déchargée sur sa sœur Ndèye Mbodj Ndoye. « Je ne servais que d’intermédiaire dans ce projet que pilotait ma sœur. C’est à elle que j’ai remis toutes les sommes encaissées. Je n’avais qu’une commission de 100 000 Fcfa par personne », s’est défendue la prévenue au cours des débats d’audience. Elle a ajouté que Ndèye Mbodj Ndoye a été arrêtée et était détenue à la prison de Rufisque. N’ayant pas commis d’avocat, les plaignants ont réclamé le remboursement des sommes versées. À signaler que Thioro Ndoye a remis un million Dieynaba Sow et 300 000 Fcfa à Ndéye Arame Seck.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a parlé d’un plan diabolique mis sur pied par la prévenue pour escroquer les gens laissant croire qu’il est attributaire d’un projet d’immigration en Europe. Pour lui, les multiples versions servies par Thioro démontrent sa mauvaise foi. Ainsi il a requis une peine ferme d’un an. Le conseil de la défense, Me Cheikh Tidiane Faye a plaidé une application bienveillante de la loi vu que sa cliente n’a été qu’un intermédiaire.

En fait, au mois d’octobre 2008, la dame avait porté à la connaissance des populations de Bargny qu’elle était la représentante dans cette localité d’un projet d’immigration en Europe. Ce projet était, disait-elle, mis sur pied par d’éminentes autorités du pays. Ainsi, c’était la ruée des candidats à son domicile. Pour les premiers à se présenter le visa a coûté 550 000 Fcfa et pour le reste, il fallait débourser la somme de 1,3 million.

Mais le projet a foiré les trois personnes : Ndèye Arame Seck, Moussa Guèye et Dieynaba Sow, qui se sont constituées parties civiles, présentes à la barre du tribunal des flagrants délits, avaient été escroquées par Thioro Ndoye.

www.sen24heures.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image