leral.net | S'informer en temps réel

ESCROQUERIE ESTIMÉE À PLUS DE 31 MILLIONS DE FRANCS : Directeur de deux structures «fictives», Aliou Touré roule dans la farine des sociétés et des banques

Se disant Directeur de deux sociétés, Aliou Touré séjourne depuis avant-hier à la prison centrale de Rebeuss. Il a été perdu par des faits d'escroquerie multiples sur onze victimes identifiées et un nombre important non encore identifié. Au cours de ses manoeuvres frauduleuses, Aliou Touré a même tenté de rouler dans la farine un ministre de la République. Cette affaire a été mise à nu jeudi dernier. Ce jour-là, il est appréhendé en pleine rue à Fass, par la dame Awa Donzo, employée dans une société de consommables informatiques. L'affaire ayant atterri à la police de la Médina, la dame a révélé aux limiers que Aliou Touré lui avait passé une commande de matériel d'une valeur de plus de 200 000 F, avant de se fondre dans la nature. L'enquête menée a permis d'identifier une autre victime, Mamadou Ndione, patron de «Lébou Gui», qui a connu le même sort et a perdu dans l'opération une valeur de 3 77 460 F.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Novembre 2010 à 13:01 | | 4 commentaire(s)|

ESCROQUERIE ESTIMÉE À PLUS DE 31 MILLIONS DE FRANCS : Directeur de deux structures «fictives», Aliou Touré roule dans la farine des sociétés et des banques
Un véhicule de luxe loué à «Coseloc», un bureau classe Vip, pour appâter ses «proies»
La poursuite de l'enquête a permis de mettre à nu le modus operandi de Touré. À la tête de deux sociétés certes régulièrement constituées, mais qui «ne sont que de nom», selon nos sources, il inspecte des sociétés spécialisées dans la fourniture de consommables bureautiques où de mobiliers de maison. Il se présente sous de grands airs, à bord d'un véhicule de luxe, pris en location à la société Coseloc, (qui le poursuit pour n'avoir pas honoré ses engagements). Là, il passe fortes commandes pour le compte de l'une de ses sociétés et se fait livrer sur bon de commande, avec une date d'échéance lui permettant de solder. Seulement, dès livraison, le bonhomme disparaît de la circulation. La marchandise perçue est mise à la disposition de ses acolytes commerçants, qui la bradent. Et pour mieux appâter ses «proies», «il s'est doté d'un bureau de type Vip, avec toutes les commodités (frigo bar, poste téléviseur, Lcd, climatiseur, machine à café de grande marque...», ont confié nos interlocuteurs.
Face aux limiers, Aliou Touré, qui avait auparavant déclaré être natif de Diourbel, a revu sa copie et soutenu être plutôt de Kaolack. Ce n'est pas tout, puisqu'il va rajouter se nommer également Baye Cissé Touré. Poursuivant, il a indiqué être à la tête de deux sociétés : le Cabinet international d'études et de recherches pour le développement à la base (Cierdep), et l'Entreprise de commerce international - Import Export – Transit – Prestation de services (Eci). Les hommes du commissaire Dramé, faisant preuve de perspicacité, ont découvert qu'il variait de titre, passant tantôt de la qualité de Président directeur général, à celle d’homme d'affaire, ou encore à celle de chercheur…

Il avait tenté de gruger le ministre de l'Agriculture
Une perquisition faite a permis de découvrir qu'il était détenteur de trois cachets différents, révélant ses différents noms et qualités, où il passe même pour un professeur. Fouinant davantage, les enquêteurs sont tombés sur une lettre qu'il a adressée au ministre de l'Agriculture et de la Pisciculture, le 2 juin 2009, où il passe pour un chef religieux, «gros producteur» à Nioro. Dans ladite lettre il sollicitait l'obtention de 5 tonnes d'engrais. Ce n'est pas tout, les limiers ont aussi découvert dans ses paperasses une montagne de bons de commande, de structures se plaignant d'avoir été victimes des oeuvres de Aliou Touré.

L’escroc est sous le coup de onze plaintes
C'est le cas de «Universel Business», grugé à hauteur de 800 000 F, «Armena» 4 005 666 F, «Daoud Bureau» 2 613 800 F, «Office consommable» 5 780 000 F, «Home tech» 20 millions, «Pack Sen» 3 363 000 F, Coseloc 1 561 000 F. La liste est loin d'être exhaustive, puisque dans le lot figurent d'autres sociétés de renom et banques dont, Bisic, Bceao..., victimes de chèques en bois. La plupart des victimes citées ont porté plainte ou confirmé leur requête. Sachant les carottes cuites, Aliou Touré a balancé ses acolytes, son chauffeur Abou Bop et les receleurs Papa B. Ndiaye et Momar Ndiaye qui ont été arrêtés. Confrontés, ils se sont rejeté la responsabilité, avant d'être déférés au parquet, au moment où selon nos sources, d'autres plaintes contre Touré affluaient encore à la Dic. L'affaire devrait en principe être enrôlée jeudi prochain devant le juge pénal.


Abdoulaye DIÉDHIOU le populaire



1.Posté par julom le 03/11/2010 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROCANCOURT SENEGALAIS

2.Posté par tcheko le 03/11/2010 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les wades et complices sont entrain de faire pire, virus la deuk bi ngor amatoufi

3.Posté par cheikh le 03/11/2010 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle intelligence! pendant que les gens pensent comment faire pour trouver de l'argent honnêtement, lui il cherche des astuces pour escroquer......... c'est vraiment indigne de sa part, je souhaite qu'il passe le reste de sa vie en prison, un vrai DOMERAM, imbécile.

4.Posté par pobar le 04/11/2010 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est sur qu'il est sorti du même école que la mifa wade.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image