leral.net | S'informer en temps réel

ESCROQUERIE ET ABUS DE CONFIANCE : Le Groupe S3I encaisse 10.000 dollars d’un immigrant et omet de faire le transfert sur Dakar

Le Groupe S3I basé à Montréal est accusé d’escroquerie portant sur une somme d’argent de 10.000 dollars (environ 4.800.000 fcfa) à l’endroit Gondiel Ka. Ce dernier ayant requis les services du GroupeS3I pour un transfert d’argent au Sénégal crie à l’escroquerie et L’abus de confiance. Il décide de requérir à la justice québéçoise pour rentrer dans ses fonds.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Février 2013 à 04:15 | | 0 commentaire(s)|

ESCROQUERIE ET ABUS DE CONFIANCE : Le Groupe S3I encaisse 10.000 dollars d’un immigrant et omet de faire le transfert sur Dakar
« Rendre la marchandise » tel est le credo du dirigeant du Groupe S3I Mohamed Gaye. Un tel credo basé sur la crédibilité de la satisfaction à la clientèle ne passe guère désormais chez Gondiel Ka. Ce dernier regrette le jour du 18 janvier où il a décidé de s’adresser au Groupe S3I spécialisé dans les transferts d’argent pour envoyer la somme de 10000 dollars soit environ (4.800.000 frs Cfa) au Sénégal pour acheter un véhicule d’occasion et pour des soins pour sa mère. Face au refus du directeur général du Groupe S3I de recevoir l’argent via transfert de compte en compte, Gondiel Ka remet en liquidités un montant de 9000 dollars, puis un complément de 1200 dollars, les 200 dollars représentant le prix de la transaction. L’argent devait être disponible le lendemain à Dakar pour retrait par le cousin de Gondiel dénommé Cheikh Adramé Sow résidant à la Cité Sonatel. Ce dernier aura droit à plusieurs rendez-vous fixés au téléphone par le représentant du Groupe S3I à Dakar. Des rendez-vous qui n’étaient que de fausses manœuvres de distraction puisque Cheikh Adramé Sow ne verra jamais la couleur de l’argent. Des manœuvres qui finiront par convaincre Gondiel Ka qu’il a été victime d’une escroquerie et d’un abus de confiance de la part de Mouhamed Gaye. Ainsi malgré de nombreuses sollicitations de Gondiel Ka à travers des échanges via internet et au téléphone pour recevoir son argent ou se faire rembourser, il obtient une fin de non-recevoir de la part du patron de Groupe S3I. De guerre lasse, Gondiel Ka envoie un courriel le 20 janvier à Mohamed Gaye pour l’informer d’éventuelles poursuites judiciaires s’il ne reçoit pas son argent le mardi 22 janvier. Contre toute attente, Gondiel Ka reçoit des menaces de Mohamed Gaye. Ce dernier à travers un mail écrit au sieur Ka que « si tu dis que tu vas aller jusqu’au bout, tu vas me trouver sur ton chemin, nous sommes honnête et travaillant, on n’a pas besoin d’argent d’autrui, ce délai est un délai raisonnable dans l’industrie du transfert. Maintenant œil pour œil, dent pour dent ». Une telle attitude est très mal perçue par Gondiel Ka qui décide alors de monter en puissance en portant l’affaire à la police de Montréal et en servant par l’intermédiaire de son avocat montréalais Marc Bissonnette une lettre de mise en demeure en date du 25 janvier à Mohamed Gaye pour remboursement de la somme due. Le sieur Ka attend aussi déclencher une procédure criminelle à la police de Montréal et une plainte au niveau de la Cour civile du Québec ce mardi. Joint dans un premier temps pour appréciation de la situation, le patron du Groupe S3I a été très évasif sur la question. Tout en reconnaissant l’existence de la transaction et la somme d’argent reçue, Mohamed Gaye avait soulevé des contraintes organisationnelles qui ont retardé la disponibilité de l’argent de Gondiel Kâ au Sénégal. Il promettait de régler la question les jours suivants, mais depuis un mois maintenant Gondiel Kâ attend toujours son argent. Joint de nouveau ce dimanche, Mohamed Gaye rassure que l’argent sera disponible cette semaine à ……………Montréal puisque selon lui, Gondial Ka refuserait d’être payé à Dakar. Notre interlocuteur ne craint guère des procédures judiciaires dit-il puisque le Canada est un pays de droit.


Abdou Karim DIARRA






Hebergeur d'image