Leral.net | S'informer en temps réel



ETATS-UNIS : L’encombrante tante de Obama

Rédigé par leral .net le 5 Février 2010 à 14:44 | Lu 1908 fois

La tante du Président américain, installée illégalement aux Etats-Unis, va peut-être être expulsée vers le Kenya. Barack Obama a-t-il fait preuve de népotisme en venant en aide à sa tante ? Le doute demeure sur leu rôle joué par le Président américain dans le jugement concernant le possible renvoi de «Tatie Zeituni» vers le Kenya. Vivant dans l’illégalité aux Etats-Unis depuis 2004, Zeituni Polly Onyango va apprendre cette semaine si elle va être expulsée ou non.


ETATS-UNIS : L’encombrante tante de Obama
Initialement, l’audition devait être ouverte au public ce matin à Boston. Mais quand les avocats de la tante du Président ont réussi à obtenir que le jugement se fasse à huis clos, Obama a aussitôt été suspecté. Comment Zeituni Polly Onyango avait-elle pu obtenir une telle faveur du juge Leonard Shapiro ? En 2004, l’homme de loi lui avait pourtant refusé sa demande d’asile en exigeant son départ du sol américain. «Je pense que M. Shapiro a compris que cela allait être un cirque médiatique, a expliqué dans le quotidien le Boston Globe Mike Rogers, un porte-parole du cabinet d’avocats, représentant Mme Onyango. Il s’agit de la tante du Président des Etats-Unis, l’homme le plus célèbre de la planète.»
C’est à la fin de la campagne présidentielle, à quelques jours des élections, que la tante du candidat Obama s’était fait connaître du grand public. Les médias américains avaient découvert que la demi-sœur du père de Barack Obama, arrivée aux Etats-Unis en 2000, vivait illégalement à Boston depuis quatre ans. Bien qu’étant étrangère, elle avait financé la campagne de son neveu en faisant un don de 260 dollars. Un droit réservé aux seuls citoyens américains. Gêné, Obama avait déclaré ne pas être au courant de la présence illégale de sa tante aux Etats-Unis et son équipe de campagne avait immédiatement remboursé les 260 dollars.

Aucune nouvelle de son neveu
En décembre 2008, Zeituni Polly Onyango a été placée dans un logement public de Boston, en attendant son jugement. Depuis, elle affirme n’avoir eu aucune nouvelle de son neveu et jure ne pas lui avoir demandé d’interférer en sa faveur. «Je porte ma croix, glisse-t-elle dans le Boston Globe. Il n’a rien à voir avec mes problèmes actuels.» Se remettant tout doucement d’une maladie auto-immune, le syndrome de Guillain-Barré, elle apprend à remarcher depuis trois mois. Sans travail, la tante de Barack Obama a refusé d’expliquer comment elle pouvait s’offrir les services d’un cabinet d’avocats.
Leparisien.fr