leral.net | S'informer en temps réel

ETUDE SUR LES COMPETENCES EN LECTURE AU SENEGAL : 1 élève sur 5 de CE1 ne peut pas lire cette phrase simple : « c’est la fête au village »

Sur 687 élèves de CE1 évalués, plus de 26% n’ont pas été en mesure de lire un seul mot, d’après une enquête menée en 2009 dans 50 écoles élémentaires de onze régions du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Septembre 2010 à 20:06 | | 4 commentaire(s)|

ETUDE SUR LES COMPETENCES EN LECTURE AU SENEGAL : 1 élève sur 5 de CE1 ne peut pas lire cette phrase simple : « c’est la fête au village »
Plus d’un (1) élève sur quatre (4) est incapable de déchiffrer un mot d’une ou de deux syllabes. C’est le constat effarant fait par une enquête menée en 2009 par Focus Africa (agence de conseil) et Rti international (centre de recherche américain). Rendue publique hier à Dakar, l’étude relève de sérieux problèmes de lecture chez 26% des 687 élèves de CE1 (Cours élémentaire 1ère année) testés dans 50 écoles élémentaires de onze régions du Sénégal.

Par exemple, souligne-t-on, 1 élève sur 5 ne peut pas en fin de classe de CE1 lire la phrase simple : «C’est la fête au village». D’après les enquêteurs, «le nombre de mots corrects lus par minute est un indicateur clé». Ils ajoutent que des experts ont défini sur la base des neurosciences, mais également à partir d’études dans de nombreux pays, que le seuil se situe entre 45 et 60 mots lus par minute. Or, poursuivent-il, les résultats de l’étude au Sénégal font état d’une «moyenne de près de 15 mots (lus) par minute».

Jusque-là non vulgarisés, les résultats de cette évaluation des compétences en lecture au Sénégal ont été portés à la connaissance d’un public plus large hier par le cabinet «Niyel», mandaté par l’auteur de l’étude. C’est ainsi que des jeunes munis de pancartes et vêtus de T-shirts noirs ont été postés à des endroits stratégiques des quartiers de Dakar pour sensibiliser les parents d’élèves sur la lecture. «La campagne a ciblé les parents d’élèves, parce que c’est à eux que revient la responsabilité de s’assurer que l’élève, une fois à la maison, consolide ses acquis», a expliqué Mme Faty Kane, une des responsables de la campagne de sensibilisation. Elle ajoute que la campagne vise en outre à pousser les décideurs politiques à s’engager dans le sens de prendre des mesures concrètes pour améliorer l’apprentissage de la lecture au niveau élémentaire

IBRAHIM SAANDI KEMBA
Source L'Observateur



1.Posté par kalidou diallo le 23/09/2010 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une des raison pour lesquelles je vais supprimer le concours d'entrée en sixième

2.Posté par belepe le 23/09/2010 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Surement Monsieur Le Ministre,mais, sachant que vous etes à fond sur l'approche par les compétences, je voudrais savoir comment remédier éà cette situatuon.
Et dans la même lancée pourquoi ces enfants qui ne savent pas lire devraient être au collège.
Suis fervent défenseur de ctte nouvelle approche. Aussi voudrais-je être édifié sur l'avenir de nos apprenants.
Merci de lever un coin du voile

3.Posté par belepe le 23/09/2010 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis un de vos agent qui sert dans l'élémentaire. Je vous avoue que je suis convaincu que le curriculum de l'école de base est seul à même de nous tirer d'affaire. cependant beaucoup de questions se posent à moi.
La mise à niveau après la formation tous azimuts des enseignants
Les mesures d'accompagnement
La classification des élèves par degré d'ateinte des o.s( Niveau 1 et niveau 2 pour le collège)
Des structures d'apprentissage pour ceux qui n'ont pas le niveau
et encore et encore.
La réforme de l'entrée en sixième et l'implication de nos partenaires sociaux....
Merci

4.Posté par Posté par Sabil le 24 septembre 20100à 11h37min le 24/09/2010 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'intention de toutes les lecteurs de cet article, faites attention à ces sondages.Qui est habilité à le faire?Et à quelle fin?L' échantillonnage est -il assez représentatif?Même aux Etats- Unis, il y'a sept ans de cela, le monde de l'éducation( France) a révélé q'un élève sur quatre au CP ne sait pas lire correctement.C'est dire donc que le mal est un peu partout.en sus, n'oublions pas que le français a au sénégal le statut de langue seconde.Des intreférences , calques, transfertsnégatifs rendent difficiles la maîtrise de cette langue.Faisons gaffe à ces sondages non objectifs et mal élaborés parfois.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image