leral.net | S'informer en temps réel

Echanges de coups de feu à la gendarmerie de Touba: Un lobbying intense fait libérer Serigne Saliou Mbacké et Idy Kâ

Leur détention n’aura duré que le temps d’une courte réflexion, et pour cause. Après que Actusen.com a rendu compte des échanges de coups feu entre le Président du Groupement des chauffeurs de Touba, Idy Kâ, et Serigne Saliou Mbacké, Ibn Feu Serigne Bara Mbacké viennent d’être libérés.


Rédigé par leral.net le Dimanche 23 Novembre 2014 à 14:40 | | 4 commentaire(s)|

Echanges de coups de feu à la gendarmerie de Touba: Un lobbying intense fait libérer Serigne Saliou Mbacké  et Idy Kâ
Même si, selon des sources généralement bien informées, les deux hommes devront se présenter dans le bureau du Procureur de la République.

Pour rappel, out est parti, selon toujours les sources de Actusen.com, du refus d’un des bus du marabout de rejoindre la nouvelle gare routière de Touba, pour le convoiement des passagers.

A cet effet, son véhicule, qui avait fait embarquer à son bord des passagers ramassés en dehors du périmètre de la gare routière, a été rattrapé par certains chauffeurs de celle-ci et mis à sac le pare-brise du véhicule.

C’est dans ces entrefaites que mis au courant, Idy Kâ et Serigne Saliou Mbacké, Ibn El Hadj Bara Mbacké ont rappliqué à la Brigade de gendarmerie.

Sur les lieux, ils échangent quelques propos aigre-doux, au détours desquels le fils de Feu le khalife de Touba, El Hadj Bara Mbacké a dégainé son arme et “brûlé” le ciel de plusieurs coups de feu.

Là, pour lui montrer que, lui aussi, n’est pas un enfant de cheour, Idy Kâ a mis la main dans sa poche, dégainé son pistolet et tiré en l’air plusieurs coups de feu.

Le très courageux Commandant Thioune, désireux lui aussi de leur prouver qu’il est le seul maître du périmètre de la Brigade, les a tous les deux arrêtés.

Et ce, en dépit du fait que le marabout ait tout tenté un règlement définitif à l’amiable du contentieux. Mais en vain, car le Commandant est resté sourd.

Sauf coup de théâtre, les deux hommes devraient être déférés au parquet pour usage d’arme à feu, si le port de celle-ci n’était pas autorisé.

Actusen.com






Hebergeur d'image