leral.net | S'informer en temps réel

Echanges de coups de feu entre gendarmes de Dahra et assaillants armés : tout sur le film d’une nuit de folie

La Commune de Dahra Djolof a vécu une nuit pas comme les autres entre le 15 et 16 octobre 2014. En effet, des assaillants à bord d’un véhicule 4X4, qui ont fait irruption dans une grande boutique, genre grossiste, pour la dévaliser, ont usé d’armes à feu et tiré plusieurs coups.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Octobre 2014 à 09:27 | | 3 commentaire(s)|

Echanges de coups de feu entre gendarmes de Dahra et assaillants armés : tout sur le film d’une nuit de folie
D’abord, d’après les sources de Actusen.com, quand ils ont débarqué sur les lieux, les malfrats ont trouvé le gardien de la boutique. Ils le font tenir en respect et l’attachent comme un vulgaire animal.

Le gardien de la boutique attaché, comme l’aurait été un bélier

Sommé de la boucler, le gardien s’exécute. Mais quelque temps, après, il crie à haute et intelligible voix, aux fins d’ameuter les populations riveraines.

Dans la foulée, un autre individu, gardien de son état à la Station Total de Dahra Djolof, rapplique. Mais à peine s’est-il transporté sur place, pour prêter main forte à son camarade gardien, qu’il a été, lui aussi, ligoté comme l’aurait été un bélier.

Venu à la rescousse de son “collègue”, le gardien de la Station Total ligoté, lui aussi ; un apprenti-chauffeur molesté

Ce n’est pas tout ! Car, selon toujours les sources de Actusen.com, l’homme chargé de veiller sur la sécurité de la Station a été immobilisé et sommé de ne plus piper mot.

Il s’exécuta et est abandonné dans un coin sombre et sa torche arrachée par les assaillants. Entre temps, un jeune apprenti, qui dormait à l’intérieur d’un camion rempli de marchandises, tente d’aller à la rescousse des deux gardiens ligotés.

Erreur ! Car non seulement il sera immobilisé, mais aussi sévèrement battu. Les populations riveraines, ameutées par le premier cri strident du gardien de la boutique du multimillionnaire Omar Ndiaye, s’amènent.

Les populations riveraines, premières secouristes, forcées à rebrousser chemin, face aux tirs de sommation des assaillants

Mais c’est en cours de route que les secouristes seront contraints à rebrousser chemin. Lorsque les visiteurs de trop de la Ville de Dahra Djolof ont tiré plusieurs coups de feu en l’air, en guise de sommation.

Alors, c’est là qu’interviennent les gendarmes de la Brigade de Dahra, situés à seulement quelques mètres de la boutique. Les hommes du Commandant Diagne font preuve d’un courage et d’un héroïsme stoïques sans commune mesure, jusqu’à réussir à repousser les assaillants.

Mieux, leur intervention sur fond d’échanges de coups de feu avec les malfrats a permis d’empêcher ces derniers de faire main basse sur la marchandise encore moins sur un seul sou de la boutique.

Malgré son manque de moyens (ses deux véhicules filent moins vite qu’une tortue, du fait de leur vétusté), la Gendarmerie a pu repousser les assaillants, rentrés bredouilles

Un des gendarmes, selon toujours les sources de Actusen.com, a été légèrement blessé, lors des échanges de coups de feu. Mais sa vie n’est pas en danger.

Les pandores de Dahra Djolof auraient, sans nul doute, pu mettre la main sur le véhicule 4X4 de la bande armée, si, d’abord, ils étaient en nombre suffisant.

Ensuite, s’ils étaient dotés de moyens matériels à la limite de la mission de sécurité publique qu’ils doivent assurer dans une ville et dans les villages environnants de celle-ci où le banditisme n’est pas encore totalement rayé.

D’autant que les deux véhicules, dont disposent les gendarmes de Dahra, ne filent presque plus vite qu’une tortue, confie une source proche de la Brigade de gendarmerie. Et ce, du fait de leur état de vétusté avancé.

Le gendarme Ndao touché, mais sa vie n’est pas en danger ; les bandits auraient abandonné leur véhicule à Mbacké

Quant aux ressources humaines, il y a lieu de tirer la sonnette d’alarme, pour que le Commandement songe à les renforcer.

D’autant que c’est la poignée d’hommes en service à la Brigade qui ambitionne d’assurer la sécurité des personnes et des biens aussi bien dans la Commune que dans plusieurs villages environnants de la Cité.

Dans tous les cas, les gendarmes ont fait de sorte que les malfrats soient repartis, comme ils étaient venus à Dahra, sans emporter le moindre franc. Et ils auraient finalement abandonné leur véhicule vers Mbacké.

Actusen.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image