leral.net | S'informer en temps réel

Echauffourées à Guet Ndar: le conseiller municipal Pape Larou Mar démissionne

Suite aux vives tensions d’aujourd’hui entre forces de l’ordre et populations de Guet Ndar sur le projet de démolition des Mosquées construites sur les berges, le conseiller municipal Pape Larou Mar démissionne de son poste de président de la commission chargée des affaires domaniales, foncières et du cadre de vie pour montrer toute son désapprobation à cette volonté de son maire Mansour Faye.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Octobre 2016 à 19:26 | | 2 commentaire(s)|

Le conseiller municipal Pape Larou MAR a rendu public sa lettre de démission de son poste de président de la commission chargée des affaires domaniales, foncières et du cadre de vie.

« Des décisions importantes ont été prises sur le champ de compétence que le maire a confiée à la Commission consacrée, sans que l’avis de celle-ci ne soit requis ou qu’il soit écarté sans autre forme de justification », a-t-il renseigné, en citant, en guise d’exemple, les « dossiers relatifs aux attributions du domaine national et du domaine public ferroviaire, la gestion des logements sociaux de Bango ou plus récemment celle du projet ACTING à Guet Ndar pour lequel des actes ont été posés relativement au déguerpissement du domaine fluvial de manière peu orthodoxe ».

« La confiance que vous m’avez manifesté en me confiant cette mission ne s’est pas traduite par des actes, car, ont manqué à cette délégation, le triptyque incontournable que sont la compétence, les moyens et le pouvoir. Je m’en suis déjà ouvert à vous sans effet. Cela ne m’a évidemment pas empêché de servir au mieux ces missions avec dévouement et loyauté », a-t-il adressé au maire, dans sa lettre de démission.

Le leader local du Mouvement politique et citoyen (MPCL) regrette la démarche « maladroite » entreprise par la Commune dans son opération de désencombrement, en dénonçant le manque d'instauration, au départ, d'un cadre de concertation « sérieux » avec les acteurs et les responsables des mosquées.

« On ne démoli pas des mosquées comme si on détruisait des cases en paille », a-t-il dit, en expliquant que cette opération devrait faire l’objet de longues discussions qui devraient aboutir à son appropriation. Il a ajouté que la Mairie, à l’image des occupants des berges, est dans l’illégalité pour avoir laissé les populations s’installer confortement et exiger après leur déguerpissement.

« Je vous signifie ma démission de la Présidence de la commission chargée des affaires domaniales, foncières et du cadre de vie, à compter de la réception de la présente. Je vous remercie de votre confiance durant ces quelques années et souhaite beaucoup de succès à l’équipe municipale et à la future Commission qui serait nommée, si un tel choix était retenu », a-t-il ajouté.






Hebergeur d'image