leral.net | S'informer en temps réel

Echos du Grand Magal: Me Madické Niang passe un sale quart d'heure à la Résidence Khadimoul Rassoul


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2016 à 07:30 | | 6 commentaire(s)|

Me Madické Niang a passé un sale quart d’heure à la résidence Khadimou Rassoul de Touba, hier mercredi. Venu livrer le message du président Me Wade et de son fils Karim, il a été chahuté par des jeunes proches de Serigne Fallou Mbacké, Secrétaire général de la fédération PDS de Touba. Ils s’en sont pris à Me Niang alors qu’il accordait une interview à la presse. Bathie Sogue le Secrétaire général des jeunesses travaillistes et libérales de la ville sainte a été très dur avec l’ex Garde des Sceaux. «Vous avez vendu le parti à (SMS), vous n’avez plus la légitimité pour parler au nom du PDS (…)», lui a-t-il lancé, en chœur avec d’autres jeunes de la localité. Interpellé sur son geste à la fin de l’incident dans la résidence Khadimou Rassoul, Bathie Sogue est même allé plus loin : «Oumar Sarr, Me Sall et Madické Niang sont disqualifiés», dit-il. Il s’étonne d’’ailleurs : «Comment peuvent-ils venir à Touba dans une fédération qui est l’une des plus grandes, plus représentative, plus fidèle que celles de Dakar, Dagana et Pikine et informer le Secrétaire général par un sms (texto). C’est irrespectueux et nous demandons à Serigne Fallou Mbacké de démissionner de la fédération Pds de Touba et geler ses activités». Véritablement en colère, il tonne : «Nous l’appelons à mettre sur pied un mouvement politique dans lequel il pourra s’exprimer et laisser ces gens qui mèneront nulle part ce parti. Ils ont dilapidé l’héritage de Me Abdoulaye Wade, il n’est plus question qu’on reçoive des ordres d’Oumar Sarr et ses acolytes». Me Madické Niang qui a été reçu par Serigne Bass, le porte-parole, et par le Khalife général des mourides lui-même, n’a pas souhaité se prononcer sur ces incidents encore moins sur des questions politiques. Il s’est juste contenté de livrer un message d’amitié et de renouvellement l’acte d’allégeance de Me Wade et de son fils avant de recueillir les prières du porte-parole.
(Source: Le Populaire)






Hebergeur d'image