leral.net | S'informer en temps réel

EdF : Deschamps s’enflamme pour ses Bleus mais...

L'équipe de France a réalisé une excellente opération en ramenant un point de son déplacement à Madrid hier soir. Didier Deschamps est ravi.


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Octobre 2012 à 09:02 | | 0 commentaire(s)|

EdF : Deschamps s’enflamme pour ses Bleus mais...
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xue1ks_la-satisfaction-de-deschamps-apres-le-nul-des-bleus-en-espagne_sport"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xue1ks_la-satisfaction-de-deschamps-apres-le-nul-des-bleus-en-espagne_sport" target="_blank">La satisfaction de Deschamps apr&egrave;s le nul des...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/Foot_Mercato" target="_blank">Foot_Mercato</a></i>
Au bout du suspense, grâce au coup de casque d’Olivier Giroud, sorti du banc quelques minutes plus tôt, après un débordement de Franck Ribéry, l’équipe de France a arraché un match nul (1-1) face à l’Espagne, championne du monde et d’Europe en titre. Mais plus que cet excellent résultat, notamment dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014, on retiendra la manière, les Bleus de Didier Deschamps ayant affiché un niveau de jeu, en seconde période surtout, que l’on n’avait pas vu depuis bien longtemps. De quoi ravir le sélectionneur.

« Sur la deuxième mi-temps, on s’est libérés et on a eu énormément d’occasions. C’est super de pouvoir prendre un point comme ça en fin de match. (...) Moi, je suis content parce que ça permet de cimenter l’état d’esprit et de récompenser leurs efforts. (...) Je ne vais pas demander de l’indulgence mais la volonté et le caractère sont là. (...) C’est bien pour les joueurs de ressentir un soutien », a-t-il lancé avant de mettre en garde ses joueurs contre tout relâchement. « Ce n’est pas parce qu’on a fait match nul ici que l’on est les plus beaux et les meilleurs. (...) Il faut maintenir ce niveau d’exigence en sachant que l’on peut encore faire mieux », a-t-il confié.

« Il faut s’appuyer sur ce résultat et ne pas s’endormir. Il va faire grandir les joueurs. La Coupe du monde au Brésil, c’est notre première étape. Il faut qu’on y soit et on y sera », a-t-il conclu. Solidaires, appliqués et habités, les hommes de DD, remplaçants y compris, ont affiché hier un état d’esprit remarquable. Et comme le résultat est au bout, on se prend à rêver à des lendemains qui chantent. Une nouvelle équipe de France est-elle née ? Confirmation attendue face à l’Italie et l’Allemagne en amical mais surtout contre la Géorgie et... l’Espagne en mars.

Alexis Pereira






Hebergeur d'image