leral.net | S'informer en temps réel

EdF : Rami prévient ses concurrents !

Auteur d'un Euro moyen, Adil Rami a fait son autocritique dans les colonnes de L'Equipe.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Octobre 2012 à 09:36 | | 0 commentaire(s)|

EdF : Rami prévient ses concurrents !
Revenu à la compétition après un Euro en demi-teinte, Adil Rami est enfin sorti du silence pour revenir sur un Championnat d’Europe où il a été remis en cause avec son partenaire Philippe Mexès. Un échec qu’il assume pleinement dans les colonnes de L’Equipe. « J’ai beaucoup joué, mais ce n’est pas une raison. Je n’ai pas été bon, je n’étais pas bien, surtout physiquement. Je me suis fait bouger par les attaquants. »

Cible de nombreuses critiques, le Valencian a surtout envie de prouver qu’il a bien le niveau pour être un pilier en sélection et évoluer dans un grand club comme la formation ché. « Ce n’est jamais très agréable, car j’ai eu l’impression que deux ou trois matches ont détruit tout ce que j’avais accompli lors des deux dernières saisons. C’est dur, parfois injuste. Mais encore une fois, je n’ai pas fait une bonne compétition. C’est le très, très haut niveau. On n’a pas le droit de se rater. Je suis encore jeune. Je vais grandir, je le sais. J’essaie de relativiser. Je sais d’où je viens. Il y a quelques années, j’étais mécanicien, oui mécanicien. Il ne faut pas l’oublier. Aujourd’hui, j’évolue à Valence, je suis en équipe de France. J’ai surtout envie de montrer que durant l’Euro ce n’était pas moi. »

S’il jure que ce n’était pas lui en Ukraine, Rami va toutefois devoir gérer l’émergence du duo Sakho-Yanga-Mbiwa. Titulaires de la charnière mise en place par le nouveau sélectionneur Didier Deschamps, le Parisien et le Montpelliérain vont-ils bouleverser la hiérarchie ? Rami, lui, n’a cependant pas craint pour son avenir en bleu après ces événements. « Je n’ai pas eu peur, non. Mais, dans ce métier, il faut constamment se remettre en question. Si Laurent Blanc était resté, cela aurait été la même chose. Quand tu es en équipe de France, tu es regardé, épié. Tous tes matches sont décortiqués, étudiés à la loupe. Mais je suis content de faire partie des plans de Didier Deschamps. »

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image