leral.net | S'informer en temps réel

EdF : Valbuena, un statut à reconsidérer ?

Auteur d'une entrée remarquée, Mathieu Valbuena nourrit encore plus d'ambitions en équipe de France.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Octobre 2012 à 09:03 | | 0 commentaire(s)|

EdF : Valbuena, un statut à reconsidérer ?
Avec l’équipe de France, il ne compte que 17 sélections. Apparu pour la première fois sous le maillot bleu en mai 2010, Mathieu Valbuena est un battant. À l’instar de ce qu’il a vécu à l’Olympique de Marseille, le milieu offensif âgé de 28 ans s’est battu pour prouver qu’il a sa place dans le groupe tricolore. Souvent décrié, notamment pour sa faculté à tomber par terre, Valbuena est finalement en train de démontrer qu’il peut être un élément décisif, même au plus haut niveau.

Laissé de côté par Laurent Blanc lors du dernier Euro, le Marseillais n’était certes pas titulaire face à l’Espagne mardi dernier, mais son entrée en jeu à la 57e a été l’un des tournants du match. Interrogé par L’Équipe, « Petit Vélo » revient sur cet épisode. « On a vu une vraie équipe. On s’est arrachés jusqu’à la 94e minute. Ça dénote un état d’esprit. On sentait bien qu’il y avait quelque chose à faire, surtout sur leur côté droit. Avec “Francky” (Ribéry) et “Pat” (Évra), on a souvent combiné. Avant d’entrer, le coach m’a demandé de garder la balle à bon escient, de provoquer entre les lignes. Que je commence sur le terrain ou que j’entre en jeu, je me donne à fond. Évidemment, je suis content d’avoir apporté ma contribution à ce super résultat. »

Décisif alors que son concurrent direct, le Parisien Jérémy Ménez, n’a pas réalisé un grand match, Valbuena peut-il donc enfin prétendre à une place de titulaire en Bleu ? Modeste, le natif de Bruges refuse de clamer haut et fort qu’il mérite un tel statut. Mais ne vous y méprenez pas, ce travailleur de l’ombre compte bien arriver à ses fins. « Je ne veux pas dire qu’il faudrait faire ci ou ça. Le coach, lui, il sait. On l’a vu hier (mardi). Mon souci, ça reste d’apporter quelque chose quand on fait appel à moi. (…) J’ai toujours suscité des réserves. C’est comme ça. Je comprends qu’on n’aime pas forcément mon style de jeu. Moi, ce sont surtout mes coaches que je veux convaincre. J’ai des objectifs. J’ai envie de m’affirmer dans cette sélection, que je fréquente depuis 2010, de gagner ma place pour jouer des matches comme celui d’hier (mardi). Ça donne des ailes. » Rendez-vous le 14 novembre prochain pour l’alléchant Italie-France histoire de voir si Valbuena a su convaincre Didier Deschamps de lui faire confiance dès le coup d’envoi.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image