leral.net | S'informer en temps réel

EdF : la très bonne surprise Matuidi

Sa titularisation faisait grincer quelques dents. Blaise Matuidi a-t-il le niveau pour endosser le maillot de l’équipe de France face à l’Espagne ? La réponse est intervenue tout au long de la deuxième période : oui, Matuidi a bien le niveau requis. La première mi-temps ne lui avait pas permis de montrer toute sa détermination. Il tentait bien d’impulser un pressing, en allant chercher plus haut que Gonalons et Cabaye les milieux espagnols, mais il était, comme les autres, condamné à voir les Ibériques enchaîner les passes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Octobre 2012 à 14:48 | | 0 commentaire(s)|

EdF : la très bonne surprise Matuidi
À la reprise, il a profité de la baisse d’intensité côté espagnol pour prendre le dessus et appuyer là où ça faisait mal, dans les duels. Dès lors, c’est un Matuidi de haut niveau qui s’est mis en action. Au total, il aura récupéré 10 ballons, soit deux fois plus que n’importe quel joueur sur le pré hier ! Une statistique qui en dit long sur la qualité du match du joueur parisien. D’ailleurs, ce dernier n’a pas tenté d’atténuer sa performance. « Ce n’était pas facile contre la meilleure équipe du monde. C’est comme une victoire ! Tout le monde nous voyait perdants et on a montré qu’on pouvait compter sur nous. Il y a de la qualité dans cette équipe. Le chemin est long, les Espagnols seront là jusqu’au bout, mais c’est le plus beau match de ma carrière », a-t-il lancé à la fin de la rencontre.

Même dans l’utilisation du ballon, l’ancien Troyen aura été efficace, comme sur une belle ouverture sur Benzema ou sur un centre en retrait pas exploité en fin de match. Infatigable récupérateur, il s’est beaucoup amélioré balle au pied depuis quelques mois maintenant. Son parcours au PSG porte ses fruits. Et alors que le nouveau recrutement XXL du club parisien pouvait laisser penser qu’il ne bénéficierait pas d’un statut de titulaire, il a su profiter des blessures ou suspensions pour s’imposer définitivement dans l’entrejeu francilien. En l’espace de deux mois, le voilà devenu incontournable au PSG et important en équipe de France. Car au regard de son excellente prestation hier face à la meilleure équipe du monde, on imagine mal un Deschamps sous le charme se passer de lui lors des prochaines échéances.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image