leral.net | S'informer en temps réel

EdF : les détails financiers des nouvelles primes versées à Lloris, Benzema & Cie

Suite aux fiascos de 2010 et de 2012 et dans un souci d'économie, la FFF est parvenue à réduire les primes versées aux joueurs de l'équipe de France


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Septembre 2012 à 09:41 | | 0 commentaire(s)|

EdF : les détails financiers des nouvelles primes versées à Lloris, Benzema & Cie
Depuis 2010, les primes reçues par les Bleus suscitent de nombreuses polémiques. Suite à deux compétitions majeures (coupe du Monde 2010 et Euro 2012) bouclées avec une piètre image médiatique, les internationaux tricolores ont souvent dû passer à côté de ce bonus financier sous peine de s’attirer les foudres de la FFF, mais surtout du public. Si certains y voient là un populisme exagéré, toujours est-il que la fédération a décidé de revoir sa copie. L’Equipe nous en donne les détails.

Outre les primes liées aux compétitions, chaque joueur de la sélection touchait une prime d’image de 10 000€ dès qu’il revêtait le maillot bleu. A cela s’ajoutait un montant variable (de 5000€ à 18 000€) dépendant du résultat (victoire ou nul) et de l’adversaire (primes plus ou moins élevées en fonction du classement FIFA de l’équipe). Ce système est désormais révolu. Hier, le président de la FFF, Noël Le Graët, ainsi que quatre Bleus (Mavuba, Lloris, Benzema et Ribéry) sont parvenus à un accord.

Dans un souci d’économie, mais également d’image, les Bleus ont donc accepté deux choses. Tout d’abord, la prime d’image passe de 10 000€ à 15 000€. Une augmentation liée au deuxième critère. Lloris et ses partenaires toucheront plus, car ils ne percevront plus ce « montant variable » en plus de la prime d’image. Ainsi, pour un match face à l’Espagne, l’ancien système leur permettait d’encaisser un chèque de 28 000€ (10 000€ de prime d’image + 18 000€ de bonus). Avec ce nouvel accord, le chèque ne sera que de 15 000€. Enfin, en ce qui concerne les bonus liés à une qualification pour la prochaine coupe du Monde, les Bleus se partageront (au prorata de leurs sélections) 30% des 8 M€ que devrait allouer la FIFA, soit 2,4 M€.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image