leral.net | S'informer en temps réel

El Hadj Diouf : Les raisons d’un dégoût

En outre manche quand on parle de El hadj Diouf les gens retiennent de lui son «sale» caractère. L’international sénégalais vient à nouveau de faire honneur à l’étiquette de «bad boy» que les supporters british lui ont estampillé. Récemment un sondage a nommé l’international sénégalais deuxième joueur le plus détesté de la Premier League derrière Christiano Ronaldo et devant Joey Barton tandis que Drogba se classe sixième devant Adebayor, neuvième (les principaux défauts reprochés aux joueurs nommés est leur arrogance (28%) leur goût pour le plongeon (19%) et leur mauvais comportement hors des stades (7%)). L’international sénégalais se taille la part du Lion d’autant qu’il est le joueur le plus détesté par les supporteurs de sa propre équipe (plus de 30%). Un plébiscite qui en dit long sur la mauvaise réputation de dioufy au pays de Shakespeare. 24 heures chrono décortique pour vous les raisons d’un tel désamour entre Diouf et le public anglais


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Janvier 2009 à 15:44 | | 1 commentaire(s)|

El Hadj Diouf : Les raisons d’un dégoût
Ce n’est plus devenu un secret de polichinelle. El Hadj Diouf est un footballeur « mal aimé ». Le « titre » du footballeur le plus détesté par les supporters anglais n’est pas étranger à cette aversion des britanniques pour l’international sénégalais.
Pis, le « dégoût » suscité par l’international sénégalais auprès des supporters de son propre club Sunderland (où il n’a juste passé que quelques mois), auteurs de ce « plébiscite » est la toute dernière preuve que les anglais ne portent pas l’international sénégalais dans leur cœur.
Partout où il passe l’indécrottable attaquant de l’équipe nationale se singularise par sa personnalité atypique.
Si en Hexagone le joueur de Sunderland avait donné seulement un petit aperçu de son « sale » caractère c’est en Angleterre que Dioufy s’est révélé à la face du monde pour son comportement hautain.
En effet c’est au pays de Shakespeare où il a fraîchement débarqué au lendemain de la fabuleuse épopée du mondial 2002 que ce dernier a confirmé sa réputation de « bad boy », sobriquet que l’Angleterre lui a du reste collé.

L’arrogance une marque de fabrique chez Dioufy
Depuis presque six ans qu’il est en Angleterre Dioufy s’illustre plus par ses frasques et autres déboires que par ses performances sur les terrains. A peine arrivé à Liverpool que l’attaquant des Lions fait l’unanimité autour de sa personne sur son indiscipline caractérisée et son arrogance à nulle autre pareille. L’arrogance de Dioufy parlons en, car c’est le principal défaut que lui reprochent les anglais. Les propos de l’ex-lensois réagissant à la suite de l’accueil qui lui est réservé dès son arrivée chez les «reds» sont encore vivaces dans la mémoire des gens. «Je suis accueilli comme un dieu», se glorifiait-il. Le ton était ainsi donné. La suite tout le monde la connaît. Le vrai personnage de Diouf éclate au grand jour : ses prises de gueule avec son entraîneur d’alors Gerard Houiller marqueront notamment les esprits. Les deux hommes ne se piffent guère pour raison d’incompatibilité d’humeur. Les deux «amis» vont continuer à se détester jusqu’au départ de l’ancien sélectionneur des «Bleus» en 1994 qui sera remplacé par Rafael Benitez. Mais Diouf ne va pas s’arrêter en si bon chemin d’autant que le technicien ibérique qui a remplacé Gerard Houiller dans …le cœur du Saint Louisien sera la prochaine cible de ce dernier. Le n°11 des « Lions » en voudra particulièrement à Benitez de l’avoir relégué sur le banc des remplaçants où il sera confiné jusqu’à son départ chez les … «vagabonds» de Bolton. Une humiliation qui va rester en travers la gorge de Dioufy enfin épanoui au sein du club dirigé par celui qui va être son mentor au Reebook Stadium Sam Allardyce. Mais pour autant, l’ex-capitaine des Lions va continuer à briller par son …arrogance. A plusieurs reprises, l’international sénégalais va s’en prendre aux arbitres, d’où ses nombreux cartons rouges écopés (chose pourtant rarissime chez un attaquant) pour contestations ou polémiques avec les hommes en noir. S’y ajoute les provocations et les railleries de Dioufy à chacune de ses sorties à l’endroit des supporters adverses auxquels il n’hésite pas à servir des bras d’honneur ou des injures.


El Hadj Diouf : Les raisons d’un dégoût
Signe particulier : cracheur invétéré
L’autre trait de l’arrogance constaté chez dioufy est sa tendance à cracher sur tout ce qui bouge. Certains grands joueueurs de la Premier League l’auront appris à leurs dépens. Les crachats de Diouf ont fait fureur en Angleterre ce qui a valu à l’international sénégalais des sanctions à la suite de vives altercations avec des joueurs comme de Arjen De zeeuw.

Spécialiste de la simulation
L’autre défaut principal qui justifie le «titre» de joueur le plus détesté derrière Christiano Ronaldo est son goût pour le plongeon. La propension de l’international sénégalais à amuser la galerie avec ses plongeons et autres simulations est en effet très critiquée par les supporters anglais. Spécialiste de la provocation, Diouf n’hésite pas à user des subterfuges comme les plongeons pour tromper la vigilance des arbitres. Cette fâcheuse habitude de l’international sénégalais a d’ailleurs plusieurs fois été à l’origine de ses fréquentes brouilles avec les arbitres.


El Hadj Diouf : Les raisons d’un dégoût
Déboires extra sportifs
Si les anglais ne cautionnent pas les frasques de Diouf sur les pelouses ils sont tout aussi dégoûtés par le comportement extra sportif de l’incorrigible attaquant des Lions. Une censure d’autant plus normale pour qui connaît les anglais réputés être très exigeants et très regardant sur la vie privée de leurs stars de footballeurs. Les «scandales» de l’international sénégalais ne se comptent plus sur les doigts de la main.
Le mauvais comportement hors des stades est un domaine où le natif de Balacoss excelle. Sa réputation de «bad boy» le poursuit jusqu’en dehors des pelouses. Ainsi, n’a-t-il pas eu mailles à partir avec la justice anglaise accusé qu’il était d’avoir tabassé sa femme Valéry Bishop. Une scène de ménage qui lui a valu une interpellation par la police anglaise.
Quant aux virées nocturnes de l’ancien lensois, elles ne se comptent plus. La liste est loin d’être exhaustive.
Dès lors, ce «titre» décerné par les supporters anglais se justifie d’autant plus que El hadj Ousseynou Diouf n’a révélé qu’une facette de son personnage aux anglais qui ne le connaissent pas mieux que ses compatriotes sénégalais. Car chez lui, «Ndioufa» symbolise l’arrogance personnifiée.

Amadou Lamine MBAYE 24h Chrono




1.Posté par ndiaye zackiou le 02/08/2009 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dioufy a 1 mauvais comportement mais c est sa qualite de jeu que les englais n aiment pas .et puis je^pense que la presse senegalaise ne doit pas a chaque fois parlais des frasque de diouf car il a bocoup fè pour le senegal.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image