leral.net | S'informer en temps réel

El Malick Seck sur l’arrestation de Déesse Major : "Je ne vois pas comment des imams peuvent aller sur Internet pour…"


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juin 2016 à 12:04 | | 17 commentaire(s)|

J’ai été particulièrement outré par l’arrestation et la garde à vue de la chanteuse Déesse Major. Je n’ai aucune sympathie particulière pour elle, je me souviens même qu’elle m’avait appelé une fois quand j’étais éditeur de Facedakar, pour se plaindre de nos articles et je peux vous dire qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche.

Mais avant d’être un pays à majorité musulmane, nous sommes d’abord un pays de liberté. Je ne vois pas, vraiment, ce qu’il y a de choquant dans la vidéo de cette musicienne. Elle l’a postée sur un réseau social pour ses fans uniquement. Je ne vois pas comment des imams et des hommes enturbannés peuvent aller sur Internet pour voir une fille qui montre ses belles jambes pour son public. Je ne pense pas que ceux qui reprochent à Déesse Major sa tenue soit plus exemplaire qu’elle en matière de valeur morale. J’ai édité le plus grand site people de ce pays, et je sais de quoi je parle.

Je suis outré d’entendre certains sénégalais parler de valeur morale. La morale elle est d’abord personnelle avant d’être collective. Tout comme la religion et les croyances. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Chacun est libre de prier ou de ne pas le faire. Dieu jugera. Pour la première fois au Sénégal, je vois un procureur s’intéresser aux tenues des femmes. Que dire de ce mystérieux comité pour la défense des valeurs morales ? Je crois que ce genre de mouvement mériterait qu’on s’intéresse à eux dans cette période d’islamisme rampant ! Certains de peur d’affirmer leur islamisme se cachent derrière des pseudo-mouvements pour imposer des conduites.

Le Sénégal est un pays de tolérance. Cela nous a sauvés depuis bien longtemps et maintient le pays dans la paix. Je vois souvent dans ma région natale de Thiès, des églises à côté de mosquées, des bars-dancing à côté de cérémonies religieuses. Nous sommes un peuple de convertis et nous avons tous des ancêtres Ceedo, nous devons faire attention à ne pas mélanger islam et une société où chacun respecte l’autre dans sa croyance, dans ses comportements et dans ses habits. Et je pense profondément, que c’est un scandale d’arrêter une jeune femme pour sa tenue dans un cadre privé. Tout le reste n’est que verbiage…

El Malick SECK, Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image