leral.net | S'informer en temps réel

El Malick Seck sur le conseil interministériel tenu à Thiès : « Le président est venu un peu tard, mais… »

Les thiessois jugent la visite du président de la République dans la capitale du rail à l’occasion du conseil des ministres décentralisé. Parmi ceux-là, fait partie, le journaliste candidat à la mairie. Après avoir signalé que c’est une aubaine pour la localité, il pense tout de même que cette venue s’est faite un peu tardivement.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Juin 2014 à 23:24 | | 3 commentaire(s)|

El Malick Seck sur le conseil interministériel tenu à Thiès : « Le président est venu un peu tard, mais… »
El Malick Seck se prononce sur la tenue du conseil interministériel à Thiès. Une bonne chose à ses yeux mais, une chose qui vient un peu tard pour sa région qui devrait être au centre des préoccupations de l’Etat central. Car, avance-t-il, « le président est venu un peu tard. Mais, mieux vaut tard que jamais!
Selon le candidat à la mairie, la nouvelle décision du président de la République de consacrer des investissements à la capitale du rail, est une aubaine. « C’est une bonne chose pour la ville », confie-t-il. En effet, d’après lui, il était temps que le Sénégal se consacre « à l’économie de la cité et de la grande région de Thiès. C’est une visite qui vient à son heure. Il était temps que les gens s’occupent du plan de développement de la région de Thiès». Continuant dans la même veine, El Malick Seck croit savoir que le plan de développement du Sénégal doit s’appliquer à toutes les localités sans parti pris. Cela d’après lui, « quelles que soient les contingences politiques. Car, on ne peut pas développer un pays en sautant certaines parties du territoire ». Continuant sur la même lancée, il signale que l’ensemble des territoires du Sénégal doivent être traités sur un même pied d’égalité ».
S’érigeant en porte-parole de ses concitoyens monsieur Seck signale : « nous avions l’impression que nous thiéssois, la région et la ville étaient laissées en rade par les autorités étatiques, du fait de l'absence de plan de développement ». Ainsi, il est d’avis qu’il faut aller au-delà du discours. Ce qui lui fait dire que « la région de Thiès est la deuxième région économique du Sénégal. Il concentre à peu près 15% du Pib national. Au moins, les 8% de la population nationale sont dans cette région. Une localité comme cela, ne peut pas être traitée comme elle l’a toujours été. C’est le carrefour du pays, c’est le deuxième poumon économique du pays. Après Dakar, Thiès est la deuxième région la plus développée du pays! »
Fort de ce constat, le journaliste fait remarquer : « autant il y a un plan Sénégal émergent, autant il devrait avoir un plan pour le développement de Thiès parce que la zone regorge d’opportunités économiques dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, du tourisme, de la pêche ainsi que des mines ». Ainsi conclut-il, le Sénégal ne peut pas se développer sans la région de Thiès...






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image