leral.net | S'informer en temps réel

Election des Hauts Conseillers : Le Pds se dit satisfait des résultats obtenus

Au lendemain de l’élection des Hauts conseillers des collectivités territoriales, le Comité Directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) s'est réuni pour faire un bilan de sa participation à ce scrutin. Voici in extenso le communiqué parvenu à Leral.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Septembre 2016 à 12:18 | | 4 commentaire(s)|

Le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) tient à féliciter vivement les conseillers municipaux et départementaux élus sous sa bannière pour leur participation remarquable au scrutin pour l’élection des membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT). Il associe à ces félicitations tous les conseillers membres de la Coalition Alternative Patriotique et tous ceux qui ont soutenu les listes communes pour s’opposer à celles soutenues par la coalition Benno BokkYakkar.

Les résultats obtenus par la Coalition Alternative Patriotique, dont notre parti, constitue le pilier central, donnent entière satisfaction par rapport aux objectifs poursuivis. Ces résultats, notamment les victoires à Dakar et dans certains départements, confirment l’efficacité de l’appareil de notre parti et la solidité des alliances nouées malgré les moyens colossaux que Macky SALL et ses alliés ont injectés dans une campagne honteuse et indigne d’achats de conscience.

Notre parti a pu, en moins d’une semaine, présenter des listes dans presque tous les départements et a atteint un de ses objectifs majeurs en conservant dans ses rangs la quasi-totalité de ses élus, mais grâce aussi à des alliances heureuses et solides il a pu obtenir des gains substantiels en obtenant le soutien d’électeurs qui ne sont pourtant pas issus de ses rangs.

De ce point de vue le succès est incontestable.

Le PDS et ses alliés rappellent que le scrutin pour l’élection des membres du HCCT est fondé sur le suffrage indirect auquel ne participent que les conseillers municipaux et départementaux élus lors des élections municipales et départementales de 2014.

Ces élections de 2014 ont démontré que notre parti était majoritaire en terme de voix obtenues sur l’ensemble du pays, mais que le système électoral et les divisions, notamment au sein de l’opposition, ont permis à la coalition Benno BokkYakkar, soutenue par Macky SALL, d’obtenir la majorité des élus. Il ne faisait donc aucun doute pour le PDS et ses alliés que cette majorité électorale profiterait à la coalition au pouvoir pour l’élection des membres du HCCT.

Le PDS rappelle également que même dans les quatre départements dirigés par des responsables issus de ses rangs, notre parti n’y a pas la majorité des conseillers alors pourtant qu’il a remporté le scrutin en nombre de voix obtenues.

Dans le département de Mbacké par exemple, en dépit de la victoire sans appel du PDS en terme de voix obtenues, la majorité des conseillers élus étaient issus du pouvoir du fait du mode de désignation des conseillers de la ville sainte de Touba et du rejet des listes PDS présentées dans sept communes. La victoire était impossible alors même que le PDS est très largement majoritaire dans le département.

Au total le Parti Démocratique Sénégalais et ses alliés ont progressé dans tous les départements lors des élections des membres du HCCT et aucun recul n’a été observé nulle part contrairement à ce que la propagande officielle relayée par ses leviers médiatiques tente de faire croire.

La propagande officielle, digne des régimes de dictature et d’intolérance, à travers des médias sous contrôle, a parlé depuis 2014 de défections en masse des responsables et militants du PDS alors que les élections des membres du HCCT, dont les leaders élus des partis sont les seuls électeurs, ont démontré la vanité et la fausseté de cette honteuse propagande qui s’est révélée dénuée de tout fondement.

Ces élections ont démontré aussi le recul du pouvoir ; le PDS, qui est debout dans les 45 départements du pays leur inspire une peur bleue qui se lit dans les comportements et commentaires des responsables du parti présidentiel. Le monde est visiblement et irrésistiblement en train de s’effondrer sous leurs pieds d’argile.

Les objectifs du Parti Démocratique Sénégalais, en participant à ces élections, étaient triples :

1. Démontrer la présence massive sur le terrain et l’engagement sans faille des conseillers municipaux et départementaux issus des rangs du parti.
2. Renforcer le parti et son leadership local à partir de la crise de décomposition de Benno BokkYakkar pour préparer et gagner les prochaines élections : les législatives et la présidentielle.
3. Construire une unité durable des partis qui s’opposent au pouvoir de Macky SALL à travers un scrutin même indirect.

Ces élections des membres du HCCT, et les résultats dans certains départements, ont montré aux yeux de tous que la crise de confiance envers le pouvoir a atteint un niveau abyssal.

La capacité d’organisation et de mobilisation de notre parti s’est indiscutablement renforcée. C’est pourquoi au demeurant l’interprétation grotesque et mensongère que le pouvoir fait sur les résultats de l’élection au HCCT n’étonne aucun observateur averti. Partout est visible la détermination du peuple à en découdre avec Macky SALL pour bouter dehors son régime de haine et de corruption, comme est visible la volonté de le battre sans bavure lors des prochaines élections.

Le Parti Démocratique Sénégalais exhorte les militants à s’organiser dès maintenant, dans la plus grande unité, dans les villages et dans les quartiers, dans les communes et dans les départements, et de se préparer à gagner largement toutes les prochaines élections : les législatives comme la présidentielle, pour abréger les souffrances du peuple et lui ouvrir les voies pour prendre en main son propre destin.

La victoire est inéluctable

Dakar, le 06 septembre 2016
Oumar SARR SGA/PDS







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image