leral.net | S'informer en temps réel

Election du président de l'AMS : Le mode de scrutin divise les électeurs

L'Association des maires du Sénégal a procédé hier au vote pour l'élection de son président. Quelques incidents ont tout de même émaillé l'élection. Abdoulaye Baldé, le président sortant de l'Ams, a essuyé des huées en annonçant que le mode de scrutin était par bulletin secret. Devant le vacarme des protestations qu'a suscité sa proposition, le maire de Ziguinchor a néanmoins expliqué le principe du bulletin secret. le maire apériste, Thérèse Faye Diouf, foncièrement contre le mode de scrutin proposé, l'a fait savoir d'une manière un peu cavalière.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Janvier 2015 à 11:24 | | 1 commentaire(s)|

Election du président de l'AMS : Le mode de scrutin divise les électeurs
« Nous sommes une association moderne qui aspire à améliorer la gouvernance. Dans cette salle, on ne sait pas qui est le maire, et qui ne l'est pas. Il faut avoir une liste électorale, c'est-à-dire, l'ensemble des communes. Nous allons procéder par appel et chacun des maires va voter. Nous avons décidé que cela soit à bulletin secret. C'est cela la démocratie ; il ne faut pas la biaiser aujourd'hui ». Des arguments qui n'ont pas convaincu la mairesse de Diarrère, département de Fatick, Thérèse Faye Diouf qui est pour le vote à main levée. Elle estime que le vote par bulletin secret « est un jeu ». « Il faut qu'on assume. Tous les maires qui sont là sont des responsables. Donc, on doit agir en toute responsabilité. Nous savons tous qui est le candidat : c'est Aliou Sall », a-t-elle martelé. Un argumentaire qui n'aura eu aucun effet puisque sa suggestion ne sera pas suivie par le président de la séance qui a campé sur sa position. Mais, vu les lenteurs constatées dans le mode de scrutin proposé par le maire Ziguinchor, Thérèse Faye Diouf revient à la charge appuyée cette fois-ci par Farba Ngom qui quitte son siège et s'invite au présidium. En dépit de l'invitation des forces de l'ordre, la directrice de l'Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des Tout-petits arrache le micro du speaker et lance : « Nous allons changer ce mode de scrutin parce que c'est lent. Le candidat est connu de tous. Donc, pourquoi nous retenir ici avec ce mode de scrutin. On va passer la journée ici ».

Tété Diatta






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image