leral.net | S'informer en temps réel

Elections locales à Dakar-Plateau: face au pouvoir de l’argent, les modestes moyens du combat citoyen - Par Moussa Ndiaye


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Juin 2014 à 08:09 | | 5 commentaire(s)|

Elections locales à Dakar-Plateau: face au pouvoir de l’argent, les modestes moyens du combat citoyen - Par Moussa Ndiaye
Une image diffusée dans les réseaux sociaux par des militants proches de nos adversaires de Taxaw Dakar au Plateau, « coalition » autour du Maire sortant nous met en garde contre l'achat de conscience…

Une fois n’est pas coutume en politique, nos adversaires ont raison. L’achat des consciences est le pire ennemi de la démocratie, parce qu’il fait de nous, simples citoyens, otages des puissances financières.

Il n'est pas acceptable que les puissances financières et autres lobbies s'allient pour faire main basse sur nos Etats ou nos Collectivités locales.

Ah oui, pour une fois, nos adversaires ont raison : nos suffrages de citoyens ne sont pas à vendre !

Mais là où le bât blesse, c’est que nos amis ne sont pas allés jusqu’au bout de la logique, car, dans le trio de tête des élections présentes aux élections locales du 29 juin 2014 à Dakar Plateau que sont la Coalition Plateau Jogna autours du Maire Fadel Gaye, Mawloud Diakhaté et Ass Malick Thiam, la coalition autour du maire sortant et celle autour de Demba Diop, deux leaders, sont en train de mettre en en exergue leur « force de frappe financière » en s’adonnant à des shows politiques.
Il s’agit du Maire sortant et de mon ami et grand frère Diop Sy.

Pour le premier nommé, la rumeur s’en va en s’amplifiant que le maire serait en train de distribuer dans les quartiers des sommes d’argent, et de donner à tour de bras des emplois temporaires à la mairie.

Personnellement, je ne l’ai pas rencontré pour étayer de telles informations… Et de surcroît, surtout de toutes façons, je n’ai pas beaucoup de chances pour le faire, car je ne pense pas pouvoir le rencontrer le candidat Alioune Ndoye. Parce que je ne crois pas être une cible intéressante de sa clientèle politique.

Pour le second nommé, mon cher grand frère Demba Diop SY, la stratégie d’occupation politique est essentiellement bâtie sur l’étalage de richesses… Les surnoms ne manquent pas pour designer le candidat Diop Sy, le plus courant est celui de « Diop-Diounni » pour le présenter devant l’opinion comme « un distributeur-de-billets de banques ambulant » à ce sympathique surnom, on a créée une folle rumeur selon laquelle, pour les présentes élections, mon grand frère Diop Sy aurait dégainé la faramineuse somme de … six cent millions (600 millions) de nos pauvres francs…

Face à ces « puissances financières », nous optons pour travailler à la base afin de toucher avec nos modestes moyens le maximum d’électeurs.

Tout simplement parce que nous croyons que la démocratie ne saurait se résumer au pouvoir de l’argent.

Moussa NDIAYE
Candidat investi sur la liste Majoritaire de Plateau Jogna






Hebergeur d'image