leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Elections municipales, référendum, HCCT, refonte du fichier et Législatives : Abdoulaye Daouda Diallo fait son bilan, sans « auto-glorification »


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Septembre 2017 à 13:34 | | 0 commentaire(s)|

Lors de la passation de service du ministre de l’Intérieur avec Aly Ngouille Ndiaye, ce matin, Abdoulaye Daouda Diallo, ministre sortant, a tenu à faire son bilan de l’organisation de l’organisation des élections départementale et municipale du 29 juin  2014, le référendum du 20 mars 2016, le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) le 4 septembre 2016 , la revue technique du code électorale, la refonte partielle du fichier électoral et l’organisation  des élections législatives du 30  juillet 2017
 
 
« Mon séjour au ministère de l’Intérieur est à la fois long et court long. Long, plus de quatre ans , mais aussi, des réalisations enregistrées parmi lesquelles, je citerai sans verser dans l’auto-glorification dans le domaine de la gouvernance politique , notamment l’organisation des élections départementale et municipale du 29 juin  2014,lors desquelles la parité a été mise e application pour la première fois au niveau local. Ensuite la tenue du référendum du 20 mars 2016 qui a permis au Sénégal d’effectuer une révision consolidante de la Constitution pour reprendre un terme si cher au Professeur Ismaël Madior Fall. Aussi, l’organisation  des membres du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) le 4 septembre 2016 », a expliqué le nouveau ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.
 
« Sans oublier la revue technique du code électorale ayant abouti à huit points d’accord, deux points de désaccord et deux points de réserve. Et c’est dans le prolongement de cette revue qu’un nouveau code électoral a été adopté. Il y a aussi la refonte partielle du fichier électoral consacrant, entre autres, l’adoption  cartes biométriques et les puces CEDEAO, réforme dont le Sénégal est pionnier  dans l’espace communautaire. Enfin, l’organisation  des élections législatives du 30 juillet 2017 avec 47 listes  de candidatures où pour la première fois, la diaspora  a été considérée comme une circonscription électorale », a ajouté le désormais ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique.
 
Massène DIOP Leral.net
(19 Photos) - Cérémonie de Passation de Service au Ministère de l'intérieur et de la Sécurité Publique








Hebergeur d'image