leral.net | S'informer en temps réel

Electricité de la Senelec : Thierno Alassane Sall annonce 500 mégawatts supplémentaires…


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Août 2016 à 23:26 | | 3 commentaire(s)|

Ces 500 mégawatts supplémentaires, en deux tranches de 250 mégawatts, sont attendus de nouvelles centrales électriques mises en service, a précisé Thierno Alassane Sall au cours d’une tournée dans ce village de Ngainthekaye, une commune du département de Nioro. « Dans un premier temps, il s’agira d’injecter dans le réseau de Senelec 250 mégawatts d’ici à décembre 2016, et les autres 250 mégawatts en 2017, soit au total 500 mégawats en deux ans », a-t-il expliqué. « Ces 500 mégawatts supplémentaires apportés au réseau de Senelec en deux ans valent les 500 mégawatts en puissance installée qu’on a trouvés dans le pays en 2012 », a-t-il précisé lors de cette tournée de mise en service du réseau de la Senelec dans des villages des départements de Nioro et de Kaolack. De cette manière, en deux ans, on va rattraper ce qui a été fait en matière de production d’électricité dans notre pays de 1960 à 2012 », a soutenu Thierno Alassane Sall. Selon lui, les efforts consentis par l’Etat, à partir de 2012, ont permis à Senelec d’augmenter ses capacités de production au point d’avoir en réserve 90 à 100 mégawatts. L’adjoint au gouverneur de Kaolack chargé des affaires administratives, Abdoul Aziz Diagne, le maire de Ngainthekaye, Mouhamed Ndao, ainsi que des populations locales ont pris part à cette tournée.

…60 milliards de FCfa pour corriger les disparités
Un financement de 60 milliards de FCfa est prévu dans le Programme national d’électrification rurale pour corriger les disparités en matière d’électrification rurale, a annoncé le ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall. Ces disparités sur le taux d’électrification rurale dans les régions varient de 15 %, 30 % ou 3 %, ou à un taux plus important pour certains départements, a-t-il souligné. M. Sall s’exprimait, jeudi, au cours d’une tournée de mise en service du réseau de la Société nationale d’électrification du Sénégal (Senelec) dans des villages des départements de Nioro et Kaolack. Thierno Alassane Sall a indiqué que le programme va accorder une discrimination positive pour les régions qui ont les plus faibles taux d’électrification rurale. « C’est le cas, a-t-il cité, des régions de Kédougou, Kolda et Sédhiou où, dans certains départements, le taux d’électrification rurale est de 4 ou 3 % ». « Ce faible taux d’électrification rurale fait que, prochainement, avant la fin du mois d’août 2016, nous allons procéder au lancement de ce programme prioritaire », a-t-il annoncé. Le but est de corriger ces inégalités pour qu’au moins, d’ici quelques années, tous les départements aient un taux d’électrification rurale de 30 % ou supérieur. « Nous allons nous rendre dans ces localités pour lancer ces importants travaux dans le cadre de ces 60 milliards de FCfa », a-t-il encore déclaré, précisant qu’au-delà de ces régions, d’autres régions comme Thiès ou encore Kaolack vont bénéficier de ce programme.

« Mais, a avancé le ministre, ce qui est clair, les départements qui, depuis notre indépendance à nos jours, ont sur 100 villages, seulement 4 électrifiés, sont prioritaires. Les populations de ces localités ont les mêmes droits que les autres ». Les 60 milliards du Programme spécial proviennent des 110 milliards du Programme national d’électrification rural 2014-2017.

(APS)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image