leral.net | S'informer en temps réel

Eliminatoires Mondial 2018: le Gabon et le Maroc se quittent sur un nul


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Octobre 2016 à 00:34 | | 0 commentaire(s)|

Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. AFP PHOTO/PAUL ELLIS
Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. AFP PHOTO/PAUL ELLIS
 Le Gabon qui recevait le Maroc pour la première journée de phase de poules des éliminatoires du Mondial n’a pas pu faire mieux qu’un match nul (0-0). Les Marocains, qui auraient pu ouvrir le score grâce à Youssef El-Arabi, devront se contenter de ce point pris à l'extérieur en attendant la réception de la Côte d’Ivoire en novembre prochain.
 
Le Maroc qui se déplaçait au Gabon à Franceville devait faire sans ses cadres habituels pour cette première journée de phase de groupes. Mehdi Benatia, Sofiane Boufal, Mounir Obbadi et Nabil Dirar ne faisaient pas partie du voyage. Les Lions de l’Atlas, sous les ordres du Français Hervé Renard, deux fois vainqueurs de la CAN avec la Zambie et la Côte d’Ivoire, n’ont rien montré dans la première demi-heure de jeu face à des Gabonais et un Pierre-Emerick Aubameyang pas vraiment plus inspirés.
 
Aubameyang est resté muet
 
Le Maroc, qui a déjà participé à quatre phases finales de la Coupe du monde, dont un huitième de finale en 1986 au Mexique, a manqué sa première vraie occasion avec Youssef El-Arabi, rappelé par Renard, qui rate un centre d’Achraaf Lazaar(32e). Souvent dominateur, le Maroc a du mal à s’organiser pour concrétiser et ne profite pas des nombreuses erreurs techniques gabonaises.
 
En deuxième période, les Panthères avaient la possibilité d’ouvrir le score avec un coup-franc d’Aubameyang. Le ballon passe au-dessus de la cage de Munir (49e). A la 67e minute, Aubameyang cadre une tête piquée arrêtée de justesse au sol par Munir. L’ouverture du score était proche pour le Gabon qui finira par concéder le match nul à domicile. Dans le temps additionnel, un dernier coup-franc frappé par Kanga pouvait laisser espérer une victiore des Panthères (90e+3). « Ce nul est précieux. Le Gabon est une équipe costaud dans un groupe très relevé. Nous avons le potentiel et lorsque notre groupe sera au complet ce sera mieux », indique le Marocain Younès Belhanda au micro de RFI à l’issue de la rencontre.
 
Lors de la deuxième journée en novembre, le Gabon se déplacera au Mali alors que le Maroc recevra la Côte d’Ivoire qu’Hervé Renard connaît très bien !
 
SOURCE RFI.FR






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image