leral.net | S'informer en temps réel

Emprisonnement de Karim Wade, arrestations des étudiants : Doudou Wade brocarde la Crei et le régime

L'ancien président du groupe parlementaire des libéraux sous la onzième législature, Doudou Wade, est d’avis que l’emprisonnement de Karim Wade, candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds), est l’œuvre du Président Macky Sall. D’après, Libération, Doudou Wade dénonce un tel acharnement. Il s’en est également pris au régime qui arrête des étudiants parce qu’ils appartiennent uniquement à des partis membres de l’opposition.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Août 2015 à 11:12 | | 22 commentaire(s)|

Emprisonnement de Karim Wade, arrestations des étudiants : Doudou Wade brocarde la Crei et le régime
« Je continue à dire que si Karim Wade est maintenu en prison, c’est parce que tout simplement le Président Macky Sall le veut. En réalité, il fait tout pour bloquer un candidat sérieux pour la prochaine élection présidentielle », a déclaré Doudou Wade. Très remonté contre le successeur de Me Abdoulaye Wade, ce membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) de dire : « C’est la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui a mis Karim Wade en prison. Tout le monde sait que cette Cour ne juge pas, mais condamne. Tout le monde sait aussi que Karim Wade n’a pas été épinglé par des organes de contrôle de l’Etat comme la Cour des comptes, l’Autorité de régulation des marchés publics (l’Armp) et j’en passe. Sachant qu’il est blanc comme neige, ils ont alors décidé de mettre à ses trousses la Crei pour pouvoir le maintenir en prison. C’est désolant ».

Par ailleurs, revenant sur les jets de pierres sur le cortège du Président Macky Sall, lors de sa visite à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Doudou Wade a dénoncé l’arrestation de quelques étudiants. « Tous les signaux prédisaient une visite mouvementée. Cela a commencé avec le ministre Mary Teuw Niane, avec des étudiants qui ont fait savoir qu’ils ne voulaient pas de lui à l’université. Lors du passage du Président Macky Sall à Ziguinchor, des étudiants avaient aussi manifesté. Maintenant, il vient à l’université de Dakar, des étudiants jettent des pierres et on arrête uniquement des étudiants parce qu’ils appartiennent à des partis de l’opposition. Cela n’est autre que de l’acharnement », hurle-t-il. Une occasion pour tirer sur le régime, arguant que c’est du cafouillage de la base au sommet. « Dans un gouvernement sérieux, ce n’est pas en pleine prise de parole du président de la République que son ministre de l’Intérieur lui envoie un message pour lui dire qu’un partisan d’un autre ministre a causé la mort d’un jeune. Cela démontre le manque de sérieux et d’organisation », soutient-il.






Hebergeur d'image