Leral.net | S'informer en temps réel



En Australie, la piscine et le cinéma sont gratuits pour les sans-abris ! Cela fait chaud au cœur...

le 14 Janvier 2015 à 09:09 | Lu 525 fois

En Australie, la piscine et le cinéma sont gratuits pour les sans-abris ! Cela fait chaud au cœur...
La municipalité de Melbourne, en Australie, prévoit d’offrir aux sans-abris des places de cinéma et des entrées gratuites pour la piscine. En effet, les représentants locaux craignent que les très fortes vagues de chaleur qui frappent en ce moment l’Australie ne se révèlent mortelles pour ceux qui ne peuvent pas y échapper.

Les chaleurs intenses qui sont encore prévues et qui devraient aller en s’intensifiant ont fait naître des mesures sans précédent (et pour le moins originales) : Des passes gratuits donnant accès à 5 piscines municipales du centre de Melbourne seront distribués, et seront valides jusqu’au 31 Mars (qui correspond à l’approche de la fin de l’été dans ce côté-là du globe). Des places de cinéma seront également distribuées en guise de complément pour les jours de chaleur extrême, et les centres d’accueil pour sans-abris resteront ouverts après les horaires de fermeture, afin de fournir des espaces climatisés et ventilés.

Ce plan de grande envergure pour lutter contre la chaleur prévoit également de sensibiliser et de conseiller les personnes disposant de logement temporaires, en leur expliquant quoi faire pour lutter contre les fortes chaleurs. Des plans et des cartes indiquant de façon précise tous les endroits abrités ou ombragés de la ville, accessible à tous, tels que les parcs, les bibliothèques ou encore les offices du tourisme seront mis à disposition des habitants.



Il y a environ 22,000 sans-abris rien que dans l’état australien de Victoria, et 1,343 dans Melbourne, sa capitale. 167 personnes sont mortes de chaleur dans cet état, rien qu’au mois de Janvier de l’année dernière. Et les sans-abris sont particulièrement touchés.



Selon un porte-parole de la municipalité de Melbourne : « Les chaleurs extrêmes tuent en silence, et elles sont particulièrement mortelles pour les plus vulnérables d’entre nous, comme par exemple les personnes vivant en situation précaire. Nous voulons nous assurer que les personnes en difficulté aient eux aussi accès à diverses options leur offrant un peu de répit pendant la journée et pendant la nuit, tout en étant informés des risques pour la santé. » Il ajoute que les salles de cinéma ont été réquisitionnées par la mairie parce qu’elles procurent « un environnement particulièrement frais, accueillant, sûr et inclusif. »

Danny Nepean, 35 ans, est sans-abri depuis les 12 dernières années. Il explique qu’en Australie, l’été est particulièrement difficile à vivre lorsqu’on est à la rue.



« Les options d’endroits pour se réfugier sont très limitées, » explique-t-il à The Guardian Australia. « Il y a bien sûr les fontaines devant la galerie d’art, ou l’on peut tremper ses pieds afin de se rafraîchir un peu, mais les services de sécurité vous chassent dès qu’ils vous voient. Quant à la plage, ce n’est pas une option envisageable parce que nous portons tout ce que nous avons avec nous, et vous avez peur que votre sac disparaisse si vous le laissez pour aller nager. »



« Il y a aussi tout un tas de messieurs d’un certain âge qui vivent dans les rues, et eux sont encore plus sensibles à la chaleur. En général, ils se réfugient dans les fast-foods en attendant que la chaleur s’en aille, puis ils essayent de trouver un endroit où dormir. »



« De façon ironique, les associations viennent le soir pour distribuer de l’eau, pas pendant les fortes chaleurs de la journée. Bien sûr, on ne peut pas dire que ces nouvelles mesures soient absolument parfaites—la vraie solution reste sans doute de nous aider à avoir un logement permanent et décent, mais c’est mieux que rien. »Jenny Smith, directrice du Council to Homeless Persons, salue le fait que ces mesures soient une « excellente initiative », tout en soulignant le fait que le problème de la précarité se pose tout au long de l’année.

« Se rafraîchir dans un cinéma ou dans une piscine soulagera bien sûr énormément les personnes qui vivent en marge, mais il ne faut pas que cela nous empêche de rechercher en parallèle une solution à long terme. »



« Quand des gens sont forcés de vivre dans la rue, les conditions climatiques ne font que nous démontrer pourquoi ces conditions de vie ne sont pas satisfaisantes. »


Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!