leral.net | S'informer en temps réel

En colère contre les attaques de Amath: Oumar Youm dénonce le "double langage incompréhensible" de Dansokho

Le porte-parole du gouvernement dénonce la sortie d’Amath Dansokho qui a déclaré, samedi, que notre pays est en danger. Selon le ministre en charge des collectivités locales, il y a une tentative concertée de destruction des actions du gouvernement.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Juin 2015 à 09:47 | | 15 commentaire(s)|

En colère contre les attaques de Amath: Oumar Youm dénonce le "double langage incompréhensible" de Dansokho
La réplique du porte-parole du gouvernement, Me Oumar Youm ne s’est pas fait attendre après la sortie de Amath Dansokho. Dans un entretien accordé samedi dernier à L’Observateur, le responsable du Parti pour l'Indépendance disait : « Je sais que, de toute façon, notre pays est en danger, tout le prouve. C’est très grave ce qui se passe. Nous n’avons pas résolu les problèmes pour lesquels nous nous sommes rassemblées ». Une déclaration qui a eu le don sortir Me Youm de ses gonds. « Dieu sait qu’il ne se prive pas de parole au Conseil des ministres pour se prononcer sur la marche du gouvernement. Et le chef de l’Etat lui prête une oreille attentive », a déclaré le ministre qui dit se désoler de cette sortie.

Le ministre en charge des Collectivités locales estime que les propos de M. Dansokho dans la presse sont contradictoires avec ce qu’il dit en Conseil des ministres où il ne tarit pas d’éloges à l'endroit du président de la République et le travail remarquable que le gouvernement est en train de faire. Ce double langage est incompréhensible. Me Youm pense, d'ailleurs, que c’est une violation du principe de l’obligation de réserve. Car, dit-il, M. Dansokho a un cadre propice pour parler à Macky Sall. « Il faudrait voir les conditions dans lesquelles (Dansokho) a fait cet entretien et dans quel état il se trouvait. Vous savez, c’est une personne âgée et les coups de fatigue peuvent lui faire dire des choses. C’est une rumination qui trouverait sa source dans une prise en charge non satisfaite de desiderata, mais le peuple sénégalais ne devrait pas en souffrir ; le gouvernement et le chef de l’Etat non plus », a-t-il confié. Le responsable de l’Apr Mbour qualifie la sortie de M. Dansokho, contre certains directeurs généraux, de « faute inexcusable » et estime, par conséquent, qu’ « il doit prendre ses responsabilités ».

Me Youm va plus loin encore et accuse : « Je crois qu’il y a une stratégie concertée derrière cette tentative de destruction de ce que nous sommes en train de faire. Au-delà de cette maladresse, il y a une volonté d’imploser le Benno et l’imputer à l’Apr. Mais nous sommes sereins et, peut-être, les prochains jours nous révélerons les tenants et aboutissants de cette stratégie ». Fait-il, allusion à l’appel du Parti socialiste à une coalition des forces de Gauche ? En tous les cas, le responsable de l’Apr ne s’explique pas ce « deux poids deux mesures » de Dansokho qui « voue un respect énorme » au Parti socialiste au point de ne pas commenter ses ambitions présidentielles mais qui « se donne une liberté de ton pour qualifier les membres de l’Apr et sa jeunesse ». Me Youm de faire dans l'ironie : « M. Dansokho doit se souvenir que l’Apr est certes jeune, mais c’est un parti qui gagne des élections contrairement à d’autres qui, depuis 1962, participent aux élections et ne gagnent rien ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image