leral.net | S'informer en temps réel

En conflit avec Souleymane Diouf dit Farah, Farba Senghor livre sa part de vérité


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Janvier 2013 à 08:38 | | 2 commentaire(s)|

En conflit avec Souleymane Diouf dit Farah, Farba Senghor livre sa part de vérité
Les dérives de l’huissier Joséphine Kambe Senghor et la manipulation de la presse par des forces occultes machiavéliques

L’huissier de justice, Me Joséphine Kambe Senghor a tenté pour la énième fois de procéder à la saisie de biens qu’il assimile à ceux de Mr Farba Senghor sans en vérifier la propriété exacte pour une affaire pendante en justice et dont le jugement rendu en première instance est non assorti de l’exécution provisoire. Une dizaine de personnes dont son clerc et des gendarmes se sont présentés ce 16 janvier au domicile de Mr Farba Senghor pour procéder à une saisie et à un enlèvement de ses biens alors que les radios de la place faisaient un simulacre de reportages en direct de ce scenario très certainement préparé à l’avance. Une affaire pendante devant la cour d’appel de Dakar et un jugement en première instance non assorti de l’exécution provisoire.

Muni d’un procès de saisie vente ,déjà rédigé son clerc accompagné de gendarmes, se sont introduits sans autorisation et sans sommation au domicile de Mr Farba Senghor ce jour 16 janvier 2013 à partir de 09h45mn afin d’y effectuer en vain une saisie complémentaire et un enlèvement du matériel de la radio annur FM sur la base, d’un jugement n° 2005 en date du 13 juillet 2011 rendu par le tribunal régional hors classe de Dakar. Or l’affaire est pendante devant la cour d’appel de Dakar et est suivie par Me Moustapha Diop, avocat à la cour établi au 23, Avenue Jean Jaurès à Dakar représentant les intérêts de Mr Farba Senghor .

En effet , le jugement dont l’huissier Joséphine Kambe Senghor fait référence est l’aboutissement d’une longue bataille de 4 ans sur la recevabilité ou non de l’opposition formulée par Mr Farba Senghor à l’exécution du jugement n° 2110 du 04 décembre 2007 du Tribunal Régional Hors Classe de Dakar le condamnant par défaut à payer la somme de 30 millions de Francs CFA à Souleymane Diouf dit Farah pour avoir violé son droit d’auteur .

Cependant, le Tribunal Régional Hors Classe de Dakar statuant publiquement et contradictoirement en matière civile et en premier ressort le Mercredi 13 juillet 2011 dans son délibéré a rejeté la requête des avocats de Farah et a déclaré l’opposition de Mr Farba Senghor recevable tout en confirmant la première décision en première instance. C’est cela qui a permis à Me Moustapha Diop, d’interjeter appel immédiatement auprès de la cour d’appel de Dakar pour le compte de Mr Farba Senghor en vue du réexamen de l’affaire en seconde instance. Par conséquent, la première audience à la cour d’appel avait été fixée le 07 octobre 2011 et l’affaire est restée pendante jusqu’à ce jour devant celle-ci. En plus, le jugement rendu en première instance est « non assorti de l’exécution provisoire ». ce qui freine les tentatives de l’huissier.
Les dérives de Me Joséphine Kambe Senghor
Par conséquent , Me Joséphine Kambe Senghor, l’huissier de farah n’avait nullement le droit de procéder à une quelconque saisie des biens de Mr Farba Senghor .Mais le plus grave reste à venir puisque Me Joséphine Kambe Senghor a déjà procédé à une première saisie le 07 juin 2012 de tout le matériel de la radio express annur FM suivant procès verbal de saisie vente dans lequel elle déclare avec beaucoup de légèreté que Mr Farba Senghor en est le propriétaire sur la base de simples suppositions sans qu’elle prenne toutes les précautions d’usage d’ordre professionnel indispensables en la matière.

Dans tous les cas, l’huissier est entrain de causer à la dite radio un préjudice au plan moral et financier depuis plusieurs mois et devra en répondre devant les juridictions compétentes de notre pays. A dire que Me Joséphine Kambe Senghor a fait étalage d’une carence professionnelle et d’une légèreté surprenante.
Tentative de manipulation de la presse
Malgré le tintamarre médiatique autour de cette affaire, aucun journaliste n’a été témoin d’une quelconque saisie ou enlèvement de véhicules ou de biens de Mr Farba Senghor ce jour contrairement aux allégations éparpillées dans les medias par des forces occultes politiques machiavéliques. Celles-ci qui avaient donné rendez-vous ce mercredi 16 janvier 2013 en douce aux journalistes des radios, des télévisions et des quotidiens chez Mr Farba Senghor à 09H30mn pour assister à la grande humiliation ,c'est-à-dire à la saisie et à l’enlèvement de ses biens par les gendarmes et par les huissiers venus avec des camions sont rentrées bredouilles . Rien ne s’est produit et rien ne se produira car Dieu est le Meilleur Protecteur. « Ne t’afflige point et ne sois jamais dans l’angoisse au sujet de ce que trament tes ennemis » rassure le Coran.
Une affaire politisée
Quant à Mr Farba Senghor, il entend user jusqu’au bout tous les moyens de droit qui lui sont offerts compte tenu de la politisation de cette affaire qui l’oppose au menuisier, Souleymane Farah Diouf connu des registres du BSDA comme « musicien » deux ans après le début de cette affaire.par conséquent le show médiatique pour une saisie vente fictive a été organisé comme à l’accoutumée pour farah .
Farba Senghor



1.Posté par Magne le 17/01/2013 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui arrive à ce vilain idiot qui se croyait tout permis à l'époque de ses maîtres les Wade, tout cela est bien fait pour sa sale gueule d'abruti. C'est bien mérité!! Il y a quand même une sorte de justice immanente dans ce pays!!!

2.Posté par deugue rek le 17/01/2013 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a fallut que wade et son régime tombe pour voir des choses pareilles, avec ça on veut nous faire croire que notre justice est indépendante, mon oeil................. RIDICULE OUI.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image