leral.net | S'informer en temps réel

En grève de la faim, les ex-travailleurs d'Ama Sénégal menacent de s'enfermer pour de bon

Ils sont au niveau des Parcelles assainies, ces grévistes de la faim, ex -travailleurs d'Ama Sénégal, réclament à l'Etat près de 3 milliards de FCfa. Las de courir derrière leurs sous, ils ont entamés une gréve de la faim en début de semaine. Ils menacent de s'enfermer dans leurs chambres si les autorités ne réagissent pas.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Août 2015 à 15:55 | | 1 commentaire(s)|

En grève de la faim, les ex-travailleurs d'Ama Sénégal menacent de s'enfermer pour de bon
Les ex-travailleurs d"Ama Sénégal en veulent à l"Etat qui n'a pas daigné leur envoyer un émissaire pour arrondir les angles. A part le SG de la CNTS/FC, Cheikh Diop, les imams de Guédiawaye et une délégation du Khalife général des mourides, aucune autre autorité n'est venue s’enquérir de leur situation . Ils comptent poursuivre leur diète même si près de quatre évacuations ont été notées la nuit dernière. Selon leur chargé de communication, Doudou Sarr, l'un d'eux était à 22.8 durant son évacuation. Au nombre de quatorze, ces travailleurs espèrent que l'Etat va réagir à leur sort. Avec des draps, couvertures, l'un des grévistes, les larmes aux yeux, soutient que la diète est leur dernier recours pour espérer entrer dans leur fonds même si la convention syndicale ne la reconnait pas. "Que de promesses non tenues !", clament un vieux qui poursuit : "Pendant neuf ans nous réclamons nos trois milliards, mais en vain. Nous ne retournerons jamais en arrière tant que l'Etat du Sénégal persiste dans sa volonté de ne pas nous payer". Ces travailleurs disent être des Sénégalais et d’honnêtes citoyens qui ont travaillés pendant vingt trois ans et ne comprennent pas la léthargie étatique. Ils demandent à l'Etat de prendre ses responsabilités face à cette situation. Les travailleurs de la défunte société d'Ama Sénégal espèrent obtenir une réaction positive de l'Etat mais, pour le moment, ils persistent dans leur diète malgré les suppliques de leurs proches.

Saly Sagne






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image