leral.net | S'informer en temps réel

En manque de graines, Abdoulaye Baldé « Bibi » propose des solutions aux huiliers

Rédigé le Mardi 22 Janvier 2013 à 15:20 | | 0 commentaire(s)


En manque de graines, Abdoulaye Baldé « Bibi » propose des solutions aux huiliers
La principale huilerie du pays, la Suneor, est au bord du gouffre. Elle n’arrive pas à résister dans le marché de la collecte de l’arachide à la suite de la libéralisation de la filière par l’Etat. L’usine ne trouve pas de graines pour son fonctionnement mais aussi pour le maintien de la main d’œuvre. Face à cette situation qui tend vers la crise, les responsables de l’usine et le syndicat des corps gras ont lancé un cri de détresse envers l’Etat pour bénéficier un secours. C’est ainsi que le ministre chargé du secteur, Abdoulaye Baldé « Bibi » a réagi sur les antennes de « Rsi » pour proposer des solutions à toutes les huileries du pays. Le ministre a rappelé la mesure « d’ouverture du marché aux étrangers », qui permet aux paysans de vendre au mieux offrant. Il n’est donc plus possible à l’Etat de faire volte-face pour refermer le marché qui est en cours jusqu’en avril prochain. De 190 F Cfa, le prix officiel du kg d’arachide, les prix sont montés jusqu’à « 250F Cfa » dans certains endroits du pays. C’est ce qui justifie la ruée des paysans vers les acheteurs qui proposent le plus. Pour preuve, la Suneor de Diourbel qui avait tablé sur « 21.000 tonnes », n’a collecté que « 1.200 tonnes » sur le marché. Même si l’usine a élevé les prix aux producteurs jusqu’à 200 f fcfa, elle n’arrive pas à résister à la concurrence sur le marché. Ce sont les paysans qui sont en train de se frotter les mains avec l’arrivée des étrangers et il va falloir que la Suneor propose des prix « compétitifs » aux paysans comme le suggère le ministre, pour ne pas fermer usine.




Dans la même rubrique »
< >



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL