En marge de la prière de la Korité : Idrissa Seck se désole du clash de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Juin 2017 à 18:56 | | 0 commentaire(s)|

La célébration de la fête de la Korité a été mise à profit par le président du Conseil départemental de Thiès par ailleurs, président du parti Rewmi pour regretter que la coalition Mankoo Taxawu Senegaal n’ait pas réussi à se maintenir sous sa forme initiale.

Et d’expliquer : « en tous cas, en ce qui me concerne, nous avons tout fait pour que l’unité prime sur les intérêts personnels. Avec la commission de facilitation qui avait été mise en place, nous avons vainement tenté de convaincre les uns et les autres sur le fait que l’unité était plus importante que les positions individuelles de tête de liste ».

Pour Idrissa Seck, la priorité était de tout faire pour donner les moyens de créer les conditions d’un changement de majorité pour que la nouvelle assemblée nationale puisse répondre aux attentes des populations. C’est-à-dire, allouer les ressources nationales aux priorités nationales mais aussi contrôler réellement l’action du gouvernement.

« C’était ça, la priorité. Tous ne l’ont pas compris et je le regrette personnellement ». Aussi et tout compte fait, Idrissa Seck pense que tout n’est pas perdu. Surtout que, dit-il, « les populations ont pleine conscience de la nécessité qu’il y a aujourd’hui, d’un changement de majorité nationale ». Et pour ce faire, il les invite à tout mettre en œuvre pour que ce changement puisse intervenir à l’issue de ces élections législatives.

Ce sera, selon lui, la seule façon de mettre un terme au désordre qui règne à l’hémicycle. Et s’agissant de la pléthore de partis et coalitions en lice pour ces prochaines élections et la conséquence quant à la difficulté que cela va engendrer pour les électeurs, Idrissa Seck se dit d’avis qu’il faut s’organiser pour se donner les moyens de remettre de l’ordre dans l’action politique et principalement, dans l’action des partis politiques.

« Des partis politiques qui ne participent jamais à des élections ou qui n’ont jamais collecté de suffrage à un certain niveau, ne méritent pas rester sur la scène politique », estime-t-il.

Idrissa Seck a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances au peuple sénégalais à l’occasion du rappel à dieu, samedi dernier; du khalife général de Pire El hadji Moustapha Cissé mais aussi l’ancien Premier ministre, Habib Thiam dont il vient d’être informé. Des condoléances après lesquelles il a prié pour que le Tout-Puissant les accueille au paradis.
Walfquotidien








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image