leral.net | S'informer en temps réel

En réponse à la marche de l'opposition du 14 octobre, l'Apr de Rufisque dresse un bilan économique "positif" du Président Macky Sall


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Octobre 2016 à 09:10 | | 15 commentaire(s)|

Au moment où les leaders de la Plateforme « Wattu Sénégal » se préparent à battre le macadam le 14 Octobre prochain pour protester contre la « mal gouvernance d’Etat » et les contrats de concession liés à l’exploitation du pétrole et du gaz découverts dans notre pays, le Secrétariat politique départemental de Rufisque s’est réuni ce dimanche 9 Octobre 2016 sous la houlette du coordonnateur le ministre Oumar Guèye.

A préciser que cette rencontre a réuni la majorité des maires ainsi que le président du Conseil départemental de Rufisque Souleymane Ndoye. Deux points essentiels ont été à l’ordre du jour notamment la situation politico sociale du Sénégal et la nouvelle carte d’identité biométrique lancée depuis le 4 Octobre dernier.

Une réplique avant l’heure que l’APR de Rufisque a jugée autrement plus importante que de s’attarder sur les diatribes de l’opposition contre le régime du président Macky Sall. Les apéristes du département ont d’ailleurs rappelé la création par le président de la République, du comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz devant s’occuper de l’exploitation, de la commercialisation et de la gestion distributive afin de compléter l’initiative pour la transparence des industries extractives. Suffisant pour Oumar Guèye d’inviter l’opposition à plus de retenue dans ce contexte où les bonnes perspectives qui se dessinent pour notre pays interpellent l’implication de toutes les forces vives.

C’est pourquoi dans leur résolution, les républicains du département se sont félicités des « performances économiques réalisées par gouvernement particulièrement dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche, de la santé, de l’industrie et dans le domaine des infrastructures entre autres ». C’est d’autant plus satisfaisant pour le coordonnateur départemental de l’APR que « l’indice MO Ibrahim sur la bonne gouvernance, a placé le Sénégal dans le Top 10 Africain ». Une avancée d’ordre économique qui a été selon lui, corroborée par les « excellentes notations du FMI et de la Banque Mondiale, confirmant un taux de croissance de 6,5% réalisé par notre pays en 2016 ».

Le ministre Oumar Guèye a également salué « l’adhésion des populations à la vision du président Macky Sall, résumé dans les 3 axes du PSE et la victoire de la majorité lors des dernières élections pour la mise en place du haut Conseil des Collectivités Territoriales ». Il s’y ajoute toujours selon le secrétariat politique départemental de Rufisque, le projet de loi des finances portant le budget initial 2017 à 3355 milliards F Cfa, et qui s’inscrirait dans la dynamique enclenchée depuis 2012. Notamment la transformation sectorielle et inclusive de l’économie. Au chapitre de la nouvelle carte d’identité biométrique, en vigueur dans l’espace CEDEAO dont le Sénégal a été le premier état de la communauté Ouest Africaine à l’avoir expérimenté, le conseiller économique et social Abdou Salam Guèye a rappelé les opportunités qu’elle offre aux titulaires.

Selon lui, « cette carte biométrique permet l’identification, la libre circulation des 320 millions âmes qui vivent dans la zone CEDEAO et le renforcement de la lutte contre le terrorisme ». Pour sa vulgarisation, le coordonnateur départemental de l’APR a demandé à tous les maires de tenir des rencontres d’informations et de sensibilisation dans leurs communes respectives pour inscrire massivement les populations locales. Même s’il est vrai que la gratuité de cette nouvelle pièce d’identité est garantie pour les 6 premiers mois à partir de sa date de lancement le 4 octobre dernier, il faudra débourser 10.000 F Cfa au-delà de ce semestre limite pour prétendre l’obtenir.

Mais, certains responsables de l’APR de Rufisque n’ont pas manqué d’attirer l’attention sur la nécessité de régler d’abord le problème de la nouvelle carte électorale compte tenu de la démographie galopante ainsi que de l’extension progressive des quartiers et cités du département. Une préoccupation qui semble bien prise en compte par le Secrétariat politique départemental de Rufisque qui devra aussi mettre tous les atouts de son côté pour conserver ses scores électoraux à l’occasion des prochaines élections législatives.






Hebergeur d'image