leral.net | S'informer en temps réel

En sit-in le mardi 05 avril: Les Populations de Ngor dénoncent le bradage de leurs terres

LERAL.NET - La communauté Léboue du village de Ngor n’est pas contente de la gestion qui est faite de leurs terres par l’Etat du Sénégal à travers la direction générale des impôts et domaines (DGID). Elle compte se faire entendre en organisant un sit-in le mardi 05 avril sur le site du lotissement de l’extension du village de Ngor.


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Avril 2011 à 13:15 | | 6 commentaire(s)|

En sit-in le mardi 05 avril: Les Populations de Ngor dénoncent le bradage de leurs terres
Le Collectif Pour la Promotion Economique, Culturelle et Sociale Ngor (COPECS/NGOR) qui porte le combat de ces populations compte battre le macadam le mardi 05 avril pour fustiger la gestion opaque du projet de lotissement de l'extension du village par la DGID et la main mise de l'Etat sur les terres de l'aéroport, qui constituent le patrimoine foncier traditionnel des villages lébou de Ngor, Yoff et Ouakam. A cet effet, le préfet de Dakar a été informé. Dans sa lettre adressée au préfet de Dakar, le collectif stipule que le sit-in n’est que le début d’une série de manifestations qui se dérouleront périodiquement pour informer nationale et internationale sur cette affaire synonyme de mal gouvernance dont sont victimes les populations de Ngor ». Qui, selon le collectif dirigé par Mamadou Samba Ndaw sont les bénéficiaires légitimes de ce lotissement.



1.Posté par ZAL le 01/04/2011 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les terres de l'Aéroport appartenaient aux villages de Ngor, Yoff et Ouakam mais ont été vendus
par les Lébous. Les documents de l'ASECNA le prouvent.

Ces terrains font donc partie du Domaine de l'Etat. Y a rien à réclamer. CIRCULEZ.

2.Posté par Secka le 01/04/2011 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zal, xana Cadior-cadior, Saloum-saloum ou Ndiambour-ndiambour etc...nga ?
Sais-tu, au moins comment se sont déroulées toutes les expropriations des terres Lébou au nom de l'intérêt national pour qu'ensuite les Dignitaires de L'Etat les démembrent pour se les partager.
Tu as vu ce qui se passe au CICES ?(un exemple parmi tant d'autres)

3.Posté par jambar le 01/04/2011 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yaw xana xamouloner ndakarou etat lebou yi le.Beugna nga diangi histoire d.

4.Posté par Yaayi Ndack le 02/04/2011 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Doudou Fall est pris en otage. Il est victime de l'arbitraire absolu.
Le procureur de la république le convoque par téléphone et le met en prison. Premier abus.
Le 12 decembre 2008 iI est attributaire de la parcelle 692 validé par la commission d'attribution composé de représentants du conseil municipal de Ngor, du receveur des domaines, du service départemental du cadastre, d'un délégué de quartier. Un plan de la zone d'extension est établi par le service départemental du cadastre. La parcelle est bien identifiée.
Abdoulaye Aziz Yhiaw vend la parcelle 815 à cheikh Niang, qui obtient un bail sur sa parcelle.
Monsieur Fall occupe sa parcelle 692 pour y vendre du matériel de construction.
Au cours du mois d'aout 2010, Cheikh Niangoccupe la parcelle en expulsant Doudou Fall avec l,appui de la gendarmerie pour commencer des travaux sans autorisation de construire.
La Mairie saisit la DSCOS pour demander l'arrêt des travaux sur la parcelle 692 appartenant à Doudou Fall.
En fait avec la complicité des Do'aines, Cheikh Niang et Aziz Thiaw avait réussi à transférer la parcelle 815 sur l'emplacement de la 692.
Monsieur Niang a continué sans autorisation de construire qu'il n'a obtenue que le 23 decembre 2010.
Monsieur le Maire a demandé et obtenu l'arbitrage du préfet de Dakar qui a signé le 8 mars 2011, un arrêté portant suspensionprovisoire de toute occupation de la parcelle en attendant de trouver une solution administrative.
Depuis que Doudou Fall a fermement annoncé qu'il veut sa parcelle, les harcèlements n'ont pas cessé : intimidation, injures, tentatives de corruption, pression et mandats de dépôts illégaux.
Un premier déferrement au parquet le 28 décembre 2010, n'a pas permis de fléchir sa détermination.
Le mardi 28 mars, il a été convoqué par téléphone et déferré en prison sous le motif d'occupation alors que son terrain est occupée par celui qui réussi à faire piétiner le droit. Il devra être jugé le mercredi 6 avril.
C'est l'expression de l'arbitraire absolu. Celui qui occupe son terrain l'accuse d'occupation de terrain d'autrui. Lui qui respecte scrupuleusement l'arrêté préfectoral qu'il a souhaité ardemment.
Les populations de Ngor, les autorités coutumières, le conseil municipal sont comme un seul homme unis pour l'expression de la vérité et du Droit.
Tous au tribunal le mercredi 6 avril.
Tous à Ngor le 5 avril, pour exprimer notre colère et notre détermination.

5.Posté par ndoyema le 02/04/2011 03:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zal ya mana doul les terrains de l'aeroport n ont pas etait vendu par les lebou mais exproprié a l'epoque et c est le bordel de foutaise de connard de wade qui est entrain de le vendre mais il peut etre sure qu il va nous trouver sur son chemin et le 06 ne serras que le commencement et se serras un avertissement pour tous ces future spolieur .........

6.Posté par RON le 03/04/2011 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POPULATION DE NGOR LEVEZ VOUS POUR DÉNONCER L'ARBITRAIRE, UN FILS DU VILLAGE EST MIS EN PRISON ET DÉPOSSÉDER DE SON TERRAIN, TOUS DÉNONCONS CETTE INJUSTICE PORTÉE CONTRE DOUDOU FALL.
TOUS AU SIT-IN DU 5AVRIL.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image