leral.net | S'informer en temps réel

Encore renvoi: Derrière qui se cache Tahibou ?

Justice C’est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Sidiki Kaba, qui en avait fait la promesse. C’était lors d’une visite de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès, le 4 juin 2014. Tahibou Ndiaye sera finalement arrêté le 3 décembre 2013, par la Section de recherche de Colobane. Il est poursuivi par la Crei, pour enrichissement illicite portant sur 3,9 milliards de FCfa. Depuis lors, il n’a pas été jugé, comme si une main invisible l’extirpait à chaque fois des griffes de Dame justice.


Rédigé par leral.net le Dimanche 24 Mai 2015 à 23:55 | | 12 commentaire(s)|

Encore renvoi: Derrière qui se cache Tahibou ?
Qui redoute les déballages de Tahibou Ndiaye ?

En effet, si le procès de l’ancien directeur du Cadastre a été ouvert, il est toutefois difficile de comprendre voire expliquer les motivations qui justifient à chaque fois les renvois, comme si Tahibou Ndiaye, qui a par la suite bénéficié d’une liberté provisoire, bénéficie aussi d’un appui insoupçonné qui l’empêcherait de faire face aux juges. Mais on se demande bien quand prendra fin ce jeu du chat et de la souris qui donne court aux supputations les plus folles. Tahibou Ndiaye, faudrait-il le rappeler, avait menacé de déballages des autorités de l’Etat au plus haut niveau.

Un enrichissement illicite portant sur 3,9 milliards de FCfa

Septembre 2014. Il est attrait devant la barre en même temps que son épouse, Ndèye Aby Diongue et l’une de ses filles adoptives, Ndèye Rokhaya Thiam. Tahibou devrait alors justifier «l’origine licite de 3,9 milliards de francs Cfa. Une somme inférieure au 8 milliards qui était initialement visés dans la mise en demeure du Procureur spécial, Alioune Ndao». Mais Tahibou ne sera pas jugé. Le procès prévu le 3 novembre 2014, connaîtra depuis lors, une série de renvois qui suscitent moult interrogations. Entre temps, l’ancien directeur du Cadastre a mis en cause le président Macky Sall, de même que les enfants d’Abdou Diouf dans l’affaire de l’attribution des terrains de la Corniche.

Témoin dans l’affaire Karim Wade sur l’attribution des terrains de la Corniche

Et voilà son procès renvoyé. D’abord au 17 novembre 2014. Puis au 15 décembre de la même année. Cité en qualité de témoin dans le procès Karim Wade sur l’attribution de terrains sur la Vdn acquis par Karim Wade, Tahibou Ndiaye, devant la barre le 5 janvier 2015, mouille le président Macky Sall et les enfants de l’ancien président Abdou Diouf. «C’est un lot de terrain qui a été attribué à des ministres dont Macky Sall, Premier ministre à l’époque. Il a bénéficié de terrain dans le domaine maritime», déclare Tahibou Ndiaye qui met en cause Yacine et Habib Diouf, fils de l’ancien président Abdou Diouf, entre autres personnes qui ont aussi bénéficié de ces terrains sur la Vdn, selon lui. L’ancien directeur du Cadastre de nouveau attendu devant la barre, sera finalement renvoyé au 27 avril 2015, coïncidant avec les délibérations en cours sur l’affaire Karim Wade.

Nouveau renvoi en juin 2015

Nouveau face à face prévu le 18 mai, hier. Tahibou Ndiaye sera encore une fois renvoyé. Il devrait de nouveau se présenter devant la barre, le 1er juin prochain. Ainsi, s’achemine-t-on vers un énième renvoi du procès de l’ex-homme fort du Cadastre poursuivi pour enrichissement illicite ? «Cadastrophique», le rythme des renvois d’un procès aux enjeux multiples. Il ne serait pas étonnant, demain, que le dossier Tahibou Ndiaye ne connaisse pas de suite. D’aucuns se demandent quelle est cette main invisible qui protège l’ancien directeur du Cadastre…


Dakar24sn.Com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image