leral.net | S'informer en temps réel

Enjeux des législatives et exigences de la participation citoyenne

Rédigé le Samedi 28 Avril 2012 à 14:14 | | 0 commentaire(s)


Enjeux des législatives et exigences de la participation citoyenne
Contexte

Les récents évènements qui ont secoué notre pays appellent de la part de chaque citoyen une introspection sur son rôle et surtout ses responsabilités dans la marche du Sénégal. L’Association nationale Lead (Leadership for environnement and Development)-Sénégal qui regroupe de jeunes leaders, née de la volonté de donner une dimension collective du leadership en vue de promouvoir le développement durable, ne peut être indifférente à cette étape-carrefour dans l’avenir du Sénégal.

Faisant le bilan des évènements politiques marquants entre le 23 juin 2011 et le 25 mars 2012, en passant par les dates fatidiques des 27 janvier date de validation des candidatures aux présidentielles, 26 février date du scrutin du 1er tour, l’association estime que le peuple a montré sa maturité, son sens du dépassement et la priorité au consensus. Il est vrai que la mobilisation a surpris plus d’un mais elle ne doit pas être une simple réaction épidermique.

Face à des soupçons de dérive monarchique ou de riposte ponctuelle à l’arrogance de ceux qui se sont servis en oubliant de servir, il reste constant qu’une dynamique de sentinelle sur la viabilité d’un système démocratique doit être instaurée et entretenue, à l’heure où l’Afrique de l’Ouest connait des soubresauts (encore !!!) avec la situation au Mali et en Guinée Bissau, en Mauritanie (pour ne citer que ces pays) le Cap-Vert, le Sénégal et le Ghana peuvent être considérés comme les seules oasis de stabilité politique.

Mais, il est temps aujourd’hui pour le peuple sénégalais de dépasser l’étape de l’autosatisfaction et réfléchir sur les actes et attitudes à avoir désormais pour la conservation de ces acquis. En perspective des élections législatives qui devront se tenir le 1er juillet 2012, on est tenté de se poser quelques questions :
 Combien d’entre nous connaissent les règles de participation à ce scrutin ?
 Est ce qu’un citoyen lambda, à l’image de l’élection présidentielle peut recueillir le nombre de signatures requis et déposer sa candidature ?
 L’inscription sur la liste d’un parti est-elle obligatoire ? Les ONG, et /ou les associations) peuvent elles présenter une liste ?
 Quelle est la différence entre liste nationale et celle proportionnelle ?
 Quel est le rôle du député au sein de l’hémicycle ?

Dans un pays où les textes et les débats se font dans une langue que plus de la moitié de la population ne comprend pas, il est nécessaire de réfléchir à une nouvelle forme de leadership (mode de gouvernance et/ou de relations administration-administrés, etc.) mais surtout de proposer des actions favorisant la participation citoyenne. C’est en ce sens que Lead Sénégal, consciente des enjeux électoraux, rappelle au peuple son droit et son devoir le plus absolu d’être regardant par rapport aux exigences suivantes :
Croire avant tout à la force de sa carte comme moyen efficace d’expression de Son opinion en continuant à voter ;
Vérifier si la parité est de mise dans l’établissement des listes et au sein des partis politiques;
 se renseigner sur les critères objectifs de choix d’un « bon » député et de confronter cela aux personnalités choisies ;
 analyser en profondeur le profil des candidats aux postes ; seul choix qui doit motiver notre vote.

Lead Sénégal s’engage durant les 3 mois précédant les législatives à amorcer une série d’actions de sensibilisation via divers medias à l’attention des sénégalais.

Quel profil de député pour le Sénégal actuel ?

Tout d’abord, il importe de rappeler la place qu’occupe le Parlement dans la construction d’un rapport sain dans l’équilibre des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). Elle est en fait, cette instance qui valide les lois et règlements initiés par l’exécutif; autrement dit l’Assemblée est comme la branche maitresse qui garantit la fiabilité du jeu démocratique.

Le député est un représentant du peuple. Par conséquent, il y a un pacte qui le lie avec ce dernier. S’il arrive au député de ne pas le respecter, il est tout bonnement «démis». Ainsi, les seules armes dont dispose le peuple sont : manifestations, soulèvement, pétition, violences.

Pour éviter cette « trahison », chaque sénégalais devrait se poser cette question avant d’opérer un choix. Lead Sénégal considère que les conditions suivantes sont importantes pour faire un bon député:
1. Etre intègre ;
2. Etre libre : non lié à des intérêts particuliers qui peuvent faire l’objet de pressions/influences ;
3. Etre au fait des problèmes de sa société ;
4. Avoir de bonnes aptitudes de communication
5. Etre ancré dans sa localité ;
6. Etre engagé pour une cause noble ;
7. Ne pas être dépendant financièrement de cette position
8. Maitriser un domaine : même si c’est un mareyeur, il doit maitriser les aspects critiques de la filière pêche ;
9. Avoir une capacité d’écoute, une force de proposition et une propension à un travail en équipe ;
10. Montrer des disponibilités de consultation sur des thématiques majeures ou bénéficier d’un réseau d’expertise ;
11. Rendre compte nécessairement à la base

La qualité des débats qui est espérée de la nouvelle assemblée augure que chaque député puisse s’entourer d’assistants parlementaires qui se chargeront de faire les synthèses après consultation d’experts dans le domaine visé.

Quid de l’attitude du citoyen post- législatives

Lead Sénégal invite les sénégalais de tous bords à s’impliquer quelle que soit leur station pour une participation effective à l’animation de l’espace de concertation citoyenne. Sur les listes constituées des différents partis, à appliquer les critères déclinés ou ceux qui seront les leurs pour motiver leur choix. Lorsqu’ils ont la conviction qu’une personne est mieux en droit de défendre les idéaux prometteurs, il leur reste possible de mobiliser : du cercle d‘amis aux meetings en passant au porte à porte, mais le tout, basé sur le programme de travail.

A l’issue du scrutin, …ils doivent accuser réception des résultats et s’engager sur les programmes des localités et plans de travail des élus. Au moins deux (2) rencontres sont aussi à prévoir et à exiger selon les localités. Il s’agit de rencontres entre les populations et la représentation législative :i) une rencontre de validation et de prise de connaissance du plan de travail et ii) une rencontre d’évaluation avant les sessions budgétaires de préférence.

Lead Sénégal affirme son ouverture à tous les mouvements qui militent en faveur d’une plus grande participation des citoyens sénégalais aux débats démocratiques.

Lead Sénégal ne saurait terminer sans prier pour la mémoire des victimes des manifestations pré électorales tous ceux qui ont disparu durant les manifestations. Que Le Seigneur dans Son Infinie Miséricorde les accueille dans Son Paradis Eternel.

Que leur sacrifice ne soit pas vain !!!




L’Association Lead Sénégal


Plus d'informations demain sur leral ( La rédaction )




Hebergeur d'image