leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (Enes) : Le taux de chômage en hausse de 12,5% au 2e trimestre 2017

Le taux de chômage a augmenté de 12,5% au deuxième trimestre 2017 et il affecte davantage les femmes (17,8%) que les hommes (8,1%).


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Octobre 2017 à 11:48 | | 0 commentaire(s)|

Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (Enes) : Le taux de chômage en hausse de 12,5% au 2e trimestre 2017

Le taux de chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus est évalué à 12,5% au deuxième trimestre 2017. Pour l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), durant cette période, le taux de chômage ne varie presque pas selon le milieu de résidence. Par contre, selon le sexe, il affecte davantage les femmes (17,8%) que les hommes (8,1%).

Ce taux de chômage du deuxième trimestre 2017 est marqué par un début plus précoce de l’hivernage. Ceci explique partiellement, la baisse notée comparativement à celui du deuxième trimestre 2016. Il s’ajoute à cela que  les durée de collecte qui n’ont pas été les mêmes, environ deux mois pour le deuxième trimestre 2017 et un mois pour celui de 2016.

Concernant le Secteur de l’emploi au Sénégal (Ses), il sera analysé dans cette section à travers les indicateurs clés du marché que sont la main d’œuvre potentielle, le niveau d’activité, le niveau d’occupation et le niveau du chômage.

Les informations fournies portent sur l’activité habituelle au sens économique du terme, c’est-à-dire celle réalisée principalement au cours des 12 derniers mois.

La population potentiellement active (ou en âge de travailler), qui est celle des individus âgés de 15 ans ou plus, s’eleve à 7 728 868, soit 58,2% de la population totale. Cette limite d’âge 15 ans) a été fixée par la convention 138 de l’Organisation internationale du travail (Oit), sur l’âge minimum pour participer aux activités de production de biens et services. Cette population presque égalitairement repartie entre les milieux de résidence, est en majorité féminine (52,0%).

Pour ce qui est de la note conjoncture socio-économique du Sénégal, les priorités des Sénégalais sont essentiellement d’ordre social. Et, selon l’Ansd, l’on relève que les trois domaines ou secteurs prioritaires sont : l’éducation, la santé et l’aide aux démunis. Avec 39,8% des ménages interrogés sur le plan national, l’éducation est ressortie comme la première priorité des Sénégalais.

Bien que manifeste partout quel que soit le milieu de résidence, cette priorité première accordée à l’éducation est surtout concentrée dans les milieux urbains autres que Dakar (35,3%). Considérée comme première priorité par 26,6% des ménages, notamment dans les autres villes urbaines (28,3%) et en milieu rural (27,5%), la santé est classée comme deuxième priorité par 29,1% des ménages contre 22,4% pour l’éducation. Elle est considérée comme telle, notamment dans les autres villes urbaines (30,6%) et à Dakar urbain (30,3%).

L’aide aux démunis constitue la troisième préoccupation des Sénégalais : 18,8% d’entre eux la considère comme telle contre 15,4% pour la santé et 12,% pour l’éducation. Les ménages qui la positionnent comme premiere (17,5%) ou seconde (12,5%) priorité, sont concentrés surtout en milieu rural.


Vox populi