leral.net | S'informer en temps réel

Entendu hier, Abdou Aziz Diop nie en bloc

Le défilé des personnes poursuivies dans le dossier du présumé détournement sur les marchés des produits phytosanitaires se poursuit. Après Aïda Ndiongue, hier, c’est au tour de Abdou Aziz Diop et Mboré Ndiaye d’être entendus au fond par le juge du 2ème cabinet d’instruction.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Juin 2014 à 09:03 | | 0 commentaire(s)|

Entendu hier, Abdou Aziz Diop nie en bloc
Le président de la Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL), par ailleurs directeur de cabinet de l’ex-ministre de l’Habitat, Oumar Sarr, au moment des faits, a contesté ceux-ci. A en croire nos sources, M. Diop a fait savoir au juge Samba Sall qu’il ne gérait pas les fonds destinés aux marchés incriminés. Son rôle, aurait-il dit au magistrat instructeur, se limitait à ordonner des dépenses avant de tout transmettre à l’ACP (Agent comptable particulier) qui effectuait le paiement lorsque tout était conforme. A la suite de ce face-à-face qui aura duré près de quatre tours d’horloge, Abdou Aziz Diop a cédé sa place à Mboré Ndiaye. Ils ont été inculpés avec Madou Sall, Marème Bousso et Amadou Ndiaye, respectivement agents comptables particuliers du Plan Jaxaay et ex-Secrétaire général du ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat pour détournement de deniers de publics portant sur 20 milliards 688 millions de francs CFA, rapporte EnQuête.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image