leral.net | S'informer en temps réel

Entendues au fond dans le dossier imam Ndao : Les épouses de Makhar Diokhané disent ignorer tout des activités de leur époux

Les auditions au fond se poursuivent dans l'affaire de l'imam de Kaolack inculpé pour apologie du terrorisme. Après l'audition de Alioune Badara Ndao mardi dernier, c'était le tour, mercredi, des deux épouses de Makhtar Diokhané, Coumba Niang et Marème Sow, de faire face au Doyen des juges d'instruction.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Mai 2016 à 08:44 | | 10 commentaire(s)|

Les deux femmes ont été entendues, pendant près de huit tours d'horloge, sur les faits d'association de malfaiteurs et blanchiment de capitaux. Les deux coépouses ont été arrêtées, rappelle EnQuête, suite à la découverte, chez elles, de la somme de 8 millions FCfa qui était en coupures d'euros. A en croire les sources du journal, le juge Samba Sall a interrogé les deux dames sur l'origine de ce montant ainsi que sur les activités de leur époux arrêté à la frontière nigérienne alors qu'il tentait de rejoindre les rangs de Boko Haram au Nigeria. Mais les deux coépouses ont soutenu qu'elles ignoraient les activités de leur homme de même que l'origine des sommes faramineuses qu'il leur envoyait. Elles ont déclaré n'avoir eu aucun soupçon sur l'origine de l'argent.

Toutefois, les sources de nos confrères rapportent que Coumba Niang et Marème Sow ont été confondues par le Doyen des juges qui leur a fait remarquer qu'elles ne pouvaient ne pas avoir de soupçons vu que leur mari est un simple enseignant en arabe. Ce qui fait que sa fonction ne peut pas lui permettre de gagner certains montants.

L'instruction se poursuit avec les auditions de Moustapha Diatta, imam Amadou Sall, Saliou Ndiaye et Daouda Dieng prévues aujourd'hui.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image