leral.net | S'informer en temps réel

Entre souffrances et désespérance : La Misère torture les sinistrés de Goxu Mbacc (Reportage)


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Juillet 2015 à 08:09 | | 2 commentaire(s)|

s dans des tentes provisoires depuis le mois d’avril 2015, après la furie désastreuse des vagues qui a ravagé leurs concessions, les sinistrés de Goxu Mbacc sombrent dans les souffrances les plus atroces. L’avenir sombre et incertain de plus d’une cinquantaine de familles s’adosse à des affres quotidiennes qu’elles vivent. 

Entre insécurité, vols et conditions inhumaines … 

Les toilettes implantées dans une des tentes dégagent une odeur homicide. De l’intérieur coulent, des eaux âpres et immondes. « Parfois, c’est comme ça ! », révèle un habitant. « Nous restons deux jours sans qu’on les vide », ajoute-t-il. 

Dans les tentes devenues exiguës pour quelques familles entassées, des espaces servent de cuisine et salle de bain. Un pagne est juste dressé pour chasser les curieux et regards indiscrets.  Des trous sur la toile brisent l’indiscrétion et exposent les habitants à la pluie et à la poussière. « La pluie d’hier nous a fortement troublés. Tous nos matelas et habits ont été mouillés. Nous sommes désespérés », laisse entendre une dame clouée au lit par le diabète. 

À côté de ces souffrances, les vols d’animaux domestiques grimpent. « Je suis obligé de dormir dans la même tente avec mon bétail. Ma femme et moi, montons la garde, alternativement. Elle est partie au marché, c’est pour cela que je suis là », témoigne un homme, caftan blanc, penché sur le Coran. Pêcheur de son état, notre interlocuteur est père de 6 enfants. 

Juste avant de finir son speech, un ballon de foot tombe, l’homme se déplace le récupère et le balance à un groupe de jeune. « Ils jouent au foot ici, c’est un terrain de jeux. Nous sommes exposés comme des objets insignifiants », fustige-t-il, désespéré. 
 
 
 
ENTRE SOUFFRANCES ET DÉSESPÉRANCE : la Misère torture les Sinistrés de Goxu Mbacc (Reportage)
Les rats et le risque de peste. Les Moustiques et la terreur du Palu 

Dans les abris à la chaleur torride, plusieurs personnes trainent des maladies qu’elles surmontent. « Mon diabète monte chaque jour. Ma peau est devenue pâle et claire. Certains pensent que je me dépigmente », raconte une dame. « Nous vivons dans le danger », dit-elle en se déplaçant, difficilement dans un coin de la bâche. En soulevant la natte, elle pointe du doigt plusieurs gros trous de rats. « Ils sont dans toutes les tentes. Ils sont devenus nos colocataires », martèle-t-il.

Trois bébés, nés dans les tentes ! 

Malgré le désarroi, la ville scintille dans ce brin de quartier où les habitants ont fini par se souder malgré les nombreuses difficultés. Depuis leur arrivée, de nouvelles vies rejoignent ces occupants. Trois naissances ont été enregistrées là. Parfois, le cri d’un de ces bébés, piqué par la forte chaleur et un moustique, attire l’attention. 

 
 
 
ENTRE SOUFFRANCES ET DÉSESPÉRANCE : la Misère torture les Sinistrés de Goxu Mbacc (Reportage)
Les 4 millions FCFA du Maire, trop juste … 

Venu rendre visite à ses sinistrés, le maire de Saint-Louis avait remis 4 millions de francs à ces derniers, en guise de « Soukarou Koor ». « Les 56 maisons ont reçu 70 mille francs CFA, chacune. Dans les familles, on s’est retrouvé avec 6.000 FCFA par membre », renseigne notre ami. 

Pour lui, le soutien est ailleurs et la réponse à la question du recensement est trop évasive. La promesse faite aux sinistrés de leur trouver un lieu de recasement adéquat avant le démarrage de la saison des pluies n’a donné jusqu’ici aucune prémisse de réalisation. En attendant, la souffrance de centaines saint-louisienne s’accentue. 
 
 
 
ENTRE SOUFFRANCES ET DÉSESPÉRANCE : la Misère torture les Sinistrés de Goxu Mbacc (Reportage)
NDARINFO.COM






Hebergeur d'image