leral.net | S'informer en temps réel

Entretien avec… Ndèye (Fatou Kiné) Mbacké, Apr: «Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès»

ThiesVision.com - C’est une femme politique et non moins responsable locale à Thiès qui se confie à Entretien avec … de ThiesVision.com. Issue d’une famille religieuse, l’ex-épouse de l’ancien ministre Madické Niang s’engage en politique aux côtés du chef de l’Etat, le président Macky Sall dont elle défend la politique et magnifie le bilan à près de deux ans passés à la tête du pays.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Février 2014 à 15:36 | | 12 commentaire(s)|

Entretien avec… Ndèye (Fatou Kiné) Mbacké, Apr: «Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès»

 

Entretien avec… Ndèye (Fatou Kiné) Mbacké, Apr: «Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès»
A Thiès où Ndèye Mbacké ambitionne de briguer les suffrages de ses compatriotes aux élections locales de juin prochain, les bisbilles entre différentes tendances de l’Alliance pour la république (Apr) ne la laissent guère indifférente. Elle estime plutôt que cette situation profite au maire de Thiès, Idrissa Seck devenu leur principal adversaire dans la cité aux deux gares. 
Alors investie tête de liste de la coalition «Salam» aux législatives dernières aux côtés du marabout Abdou Samath Mbacké à Thiès, elle dénonçait déjà le mal-être des populations : «j’ai pu découvrir combien elles souffrent de manque d’eau, d’électricité, de financement». L'occasion est donc saisie dans cet entretien à ThiesVision.com où elle demande au président Sall d’accorder beaucoup plus de moyens aux femmes de Thiès, aux femmes du parti, et d'achever aussi les chantiers de Thiès, un enjeu «crucial» selon Ndèye Mbacké. Aussi, d'inviter les militants à éviter « les tentions inutiles». 
«Nous avons des ambitions pour notre ville. En tant que femme, nous sommes bien placée pour comprendre toutes les souffrances», souffle l’ancienne élève de l'école coranique de Baye Assane Mbengue à Keur Cheikh, puis élève du lycée Malick Sy, Ndèye Mbacké très nostalgique du Camp tropical de Thiès où elle pratiquait le karaté tous les soirs. Tiens, les arts martiaux ! De quoi faire peur à ses adversaires politiques. Mais c'est sur le terrain des idées, et non de la force physique que la responsable politique Apr dit s'inscrire, évacuant de fait tout ce qui a trait à la violence physique ou verbale qui s'invite de temps à autre dans le landerneau politique, la cité du Rail notamment. 
Toutefois, aussi attachée soit-elle à sa ville d’origine de Thiès, une cité «quasi morte» où «le chemin de fer, principal fleuron économique n'est plus», avec tous ces jeunes qui « sont presque au chômage», la responsable politique et leader du mouvement citoyen «Convergence et Développement pour la Paix Jappalé Macky Sall» de dresser un tableau pas très reluisant de la cité qui l’a vue grandir et pour laquelle elle nourrit aujourd’hui les ambitions les plus folles... Entretien.

Entretien avec… Ndèye (Fatou Kiné) Mbacké, Apr: «Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès»
Ndèye Mbacké et la ville de Thiès : Les souvenirs qui ont bercé votre enfance 
Je retiens beaucoup de merveilleux souvenirs de cette très belle ville qui m'a vue grandir : la cour de l'école coranique de Baye Assane Mbengue (keur Cheikh Ibra), Sokhna Nafy Ndiaye (Dabay) à Baye Tapha Ndiéguéne (keur Mame El-Hadji) tous les mercredis après l'école et les weekends. Lorsque assise dans ces différentes cours, "aliwa" à la main, avec les jeunes de mon âge nous apprenions la Parole du Seigneur Allah (SWT). 
Je me souviens aussi comme si c'était hier, nostalgique, du Camp tropical à l'intérieur duquel se déroulaient nos cours de karaté avec Me Barro tous les 18 heures. Mes souvenirs vont aussi au lycée Malick Sy où naissaient de véritables amitiés que l'usure du temps ne peut détruire. Cette période me manque. Thiès quelle belle ville!!! Avec ses rues larges et paisibles, ses caïlcédras magnifiquement alignés, ses braves filles et fils. Une ville qui a tout simplement bercé ma jeunesse orpheline. Thiès est aujourd'hui, à un tournent crucial de son évolution. 

Le choix d’accompagner le président Macky Sall 

Il s'en est fallu de peu en mars 2012 pour qu'il ait une explosion de violence au Sénégal. Heureusement, le peuple a fait preuve de maturité démocratique et épargné notre république d'une telle tragédie. 65% des Sénégalais ont élu le Président Macky Sall. Nous avons fait confiance à un homme d'honneur qui continue encore de prouver son respect à la parole donnée notamment avec tous les efforts que son gouvernement est en train de consentir. Par exemple avec l'appui aux familles démunies, le recrutement de milliers de jeunes diplômés par la fonction publique, la couverture maladie des enfants âgés de 0 à 5 ans, la baisse du prix du loyer entre autre... 

Tiraillements à Thiès entre militants de l’Apr 

Les dérives notées lors de l'inauguration de la permanence départementale de L'APR sont déplorables. L'heure est venue pour tous les Thiesseois d'assumer les responsabilités. Toute attitude fractionniste est inopportune. Seule l'union fait la force. Unissons-nous donc autour de l'essentiel avec comme seul objectif remporter les élections locales et présidentielle de 2017. Et mettons toutes les erreurs passées dans le compte du destin. Je suis sûre que nos autorités sont en phase et qu'à l'heure actuelle, elles se soucient des intérêts du parti et du Président de la République. Maintenant c'est aux militants de faire en sorte d'éviter de créer des tentions inutiles. 
L'APR est un jeune parti qui, nonobstant sa jeunesse, a remporté des élections présidentielles après quelques années seulement de sa création. Donc nous pouvons conclure sans risque de nous tromper qu'il a une grande maturité politique. Maintenant, nous pensons qu'avec un peu plus d'organisation nous y arriverons. 

Succession d’Idrissa Seck à la mairie de Thiès 

M. Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès. Mais si toutefois ceux-ci s'en rendent compte à temps, il n'aura aucune chance cette fois-ci. Nos autorités doivent déployer les moyens nécessaires pour le financement des femmes Thiessoises en plus d'une bonne politique de communication. Economiquement parlant, Thiès est quasi morte. Le chemin de fer, principal fleuron économique n'est plus. Tous les jeunes sont presque au chômage. Il faudra dès lors songer à redorer le blason de l'économie sans oublier les enjeux de la ville liés aux conditions délétères des femmes via les micro financements. L'achèvement des chantiers de Thiès est un aspect crucial pour le développement de notre chère ville. 

Ndèye Mbacké, candidate à Thiès ? 

En effet, nous avons des ambitions pour la mairie. Nous connaissons bien notre ville pour y avoir passé toute notre enfance et y avoir séjourné tous les weekends. Et en temps que femme aussi, nous sommes bien placée pour comprendre toutes les souffrances. 
Nous appelons toutes les forces vives à éviter les conflits et à s'unir au nom de l'intérêt supérieur de notre ville. Construire un large consensus en vue de répondre favorablement aux préoccupations des populations. S'unir pour accompagner le Président dans sa noble mission. Toute autre attitude est électoralement suicidaire. 
Recueillis par ThiesVision.com (TVM).
 

Entretien avec… Ndèye (Fatou Kiné) Mbacké, Apr: «Idrissa Seck ne peut gagner les élections locales qu'en profitant de la faible cohésion des apéristes de Thiès»
 
 
Rédigé par Thiesvision.com le Jeudi 6 Février 2014 à 22:35 | Lu 80 fois







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image