leral.net | S'informer en temps réel

Envoi de 2 100 soldats en Arabie Saoudite : Les familles des 93 Diambars du Golfe mettent en garde

Les familles des Diambars tués durant la guerre du Golfe sont inquiètes quant au sort des 2 100 soldats qui vont être envoyés en Arabie Saoudite. Ils craignent que ces derniers subissent les mêmes sorts que ceux envoyés en 1991. Elles n’ont pas manqué de révéler qu’elles courent toujours derrière l’Etat du Sénégal pour leurs indemnisations.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2015 à 10:01 | | 6 commentaire(s)|

Envoi de 2 100 soldats en Arabie Saoudite : Les familles des 93 Diambars du Golfe mettent en garde
A l’annonce de l’envoi de 2 100 soldats sénégalais au Yémen, des langues commencent à se délier. Cette fois ci, c’est la famille des 93 soldats tués en Arabie Saoudite qui montent au créneau pour non seulement réclamer les dommages que leur doit l’Etat, depuis 24 ans, mais aussi pour mettre en garde les proches de ceux qui doivent partir. « Il faut que les Sénégalais sachent que ces soldats, qui vont aller au Yémen, encourent le même traitement que ceux des Diambars de 1991. S’ils meurent, je ne le leur souhaite pas, seules leurs familles seront les grandes perdantes », avertit le représentant des orphelins des 93 Diambars, Cheikh Arona Badji, dans le journal Walfadjri. Poursuivant, il déclare ne pas comprendre pourquoi l’Etat, qui n’a pas encore réglé ce problème des enfants et veuves des soldats tombés au Yémen, décide d’envoyer d’autres dans cette même région.

Pour ce qui est de l’argent que l’Etat a remis à chaque famille en guise d’indemnisation, Koyli Mbodj, veuve d’un des Diambars, trouve la somme très petite par rapport aux charges des familles. « Nous n’avons reçu qu’1 million 42 mille francs Cfa et avec les schéma des familles africaines, cette somme a engendré plus de problèmes qu’elle en a réglé ». Selon toujours cette veuve, l’Etat les a leurrés pour ce qui est de la véritable somme puisqu’ils ont entendu un ministre des Forces armées sous Wade dire que les indemnisations octroyées par le Koweït et l’Arabie Saoudite s’élevaient à plus de 500 milliards. Ainsi, ils comptent aller jusqu’au bout de leurs revendications avec l’organisation d’une conférence de presse le 14 mai prochain au siège de la Raddho.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image