leral.net | S'informer en temps réel

Envoi de 2 100 soldats en Arabie Saoudite : Me Oumar Youm apporte des précisions sur la question brûlante du moment

Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Me Oumar Youm, par ailleurs porte-parole du gouvernement, a apporté des précisions sur la question brûlante sur l’envoi de 2100 soldats en Arabie Saoudite. Toutefois, il apprécie la divergence des opinions sur cette question d’actualité qui montre que le Sénégal est un pays de démocratie et de liberté d’expression.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Mai 2015 à 15:00 | | 9 commentaire(s)|

Envoi de 2 100 soldats en Arabie Saoudite : Me Oumar Youm apporte des précisions sur la question brûlante du moment
L’envoi des 2 100 soldats en Arabie Saoudite a fait réagir plusieurs personnalités politiques de la société civile sur l’importance de cette décision et de son opportunité, vue les conséquences que cela pourraient engendrer au Sénégal. Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Me Oumar Youm, s’est prononcé sur la question afin d’y apporter des précisions. Le porte-parole du gouvernement rappelle que « les peuples sénégalais et saoudien entretiennent, à travers leurs deux chefs d’Etat, des relations exemplaires d’amitié et de fraternité. Sur la base de cette coopération séculaire, empreinte de cordialité, le chef de l’Etat a décidé, sur demande du Roi d’Arabie Saoudite, d’y envoyer un contingent de 2 100 soldats pour participer à la sécurisation des frontières et à la préservation de l’intégrité territoriale de ce pays ». Me Youm de préciser que c’est une décision du chef de l’Etat qui est en même temps le chef suprême des Armées, et c’est un choix militaire de souveraineté du Sénégal qui entre droite ligne avec la consolidation des piliers de notre diplomatie et de notre coopération militaire.

Mais, dit-il, même si certains Sénégalais, et même au niveau de l’Assemblée nationale, ont des opinions divergentes sur la question, pour lui, il faut que les gens sachent que nous sommes dans une République et, dans une République, les pouvoirs sont organisés par la Constitution. « Je suis heureux de constater que parmi les critiques, personne ne dit que le Président n’a pas les pouvoirs de mobiliser l’Armée », se réjouit-il soutenant que « la décision est à la fois opportune et justifiée parce que le Président a compris que l’Arabie Saoudite ne pouvait pas être abandonnée dans un contexte où des menaces réelles pèsent sur sa sécurité et son intégrité territoriale ».






Hebergeur d'image