leral.net | S'informer en temps réel

Envoi de 2 100 soldats sénégalais en Arabie Saoudite : Abdoulaye Makhtar Diop prédit des lendemains mouvementés pour le Sénégal

Le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, est préoccupé par la décision prise par le chef de l’Etat d’envoyer des soldats sénégalais en Arabie Saoudite pour prendre part à la guerre au Yémen. Après avoir fustigé cette décision du Président, il a détaillé le contexte de cette guerre. Extrait de l’entretien paru dans « Dakar Live »…


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Mai 2015 à 10:06 | | 13 commentaire(s)|

Envoi de 2 100 soldats sénégalais en Arabie Saoudite : Abdoulaye Makhtar Diop prédit des lendemains mouvementés pour le Sénégal
L’envoi de soldats sénégalais en Arabie Saoudite ne laisse pas indifférent le Grand Serigne de Dakar. Abdoulaye Makhtar Diop s’est dit préoccupé par cette question qui traduit une certaine inefficacité de la communication du gouvernement du Sénégal et de sa population. Pour lui, il y a un problème de communication. « Nous sommes face à une situation complexe qui aurait mérité, depuis les premiers jours du retour de voyage de Macky Sall en Arabie Saoudite, d’appeler les forces politiques de l’opposition et de la majorité pour partager les informations qu’il (Ndlr : Macky Sall) détient. Il fallait échanger avec les chefs de partis et les chefs religieux et coutumiers. Mais, c’est quand la décision a été prise qu’on essaie de parler à ces différents segments. C’est ce qui explique les résistances », explique-t-il. Le Grand Serigne de Dakar de rappeler qu’« il est important de retenir que cette crise n’entre pas dans le cadre d’une guerre classique. L’Onu n’a appelé aucune Nation à une opération de maintien de la paix ou de rétablissement de la paix qui suppose parfois une riposte armée, parce que le Yémen est le théâtre d’un conflit entre sectes. Il y a les chiites, qui sont sous la coupe de l’Iran, et les sunnites, qui sont sous le contrôle de l’Arabie Saoudite ». Au vu de ces paramètres, Abdoulaye Makhtar Diop prédit des lendemains mouvementés pour le Sénégal. Il n’a pas manqué de prier pour que les soldats sénégalais ne foulent pas les terres yéménites. « Je ne pense pas que Macky Sall va demander à nos soldats d’entrer au Yémen. C’est un mouroir », avertit-il.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image