leral.net | S'informer en temps réel

Envoi de soldats en Arabie Saoudite : Ce qu'on en pense ailleurs en Afrique

Au Sénégal, une bonne frange de l’opinion, que ce soit le Sénégalais lambda, le membre de la société civile, l’universitaire ou l’homme politique de l’opposition (surtout), peu croient aux raisons avancées par le Président Macky Sall pour expliquer l’envoi de 2 100 "jambars" en Arabie Saoudite. Aussi louable que puisse être l’argument de la défense des Lieux Saints de l'islam, Le Pop indique qu'il ne pèse pas lourd devant les soupçons qui tenaillent l’opinion quant aux réelles motivations du chef de l'Etat. Et, ajoute le journal, ce n’est pas seulement au Sénégal qu’on est dubitatif. Le journal « Le Monde » a consacré un article à l’affaire sous le titre : « Soldats sénégalais au Yémen : les calculs du Président Macky Sall ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Mai 2015 à 08:51 | | 7 commentaire(s)|

Envoi de soldats en Arabie Saoudite : Ce qu'on en pense ailleurs en Afrique
Dans ce texte, l’auteur s’interroge d’emblée : « Mais pourquoi donc le Président sénégalais, Macky Sall, a-t-il décidé d’envoyer au Yémen, à l’autre bout du continent, trois fois plus de soldats qu’il n’en a déployé au Mali voisin ? ». Un diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères originaire d’un pays voisin du Sénégal, qui dit hésiter entre rire et indignation, rétorque : « L’argent ! Le Sénégal va monnayer très cher sa participation ». Selon lui, Macky Sall espère faire revenir le Sénégal « dans les bonnes grâces de Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud et ainsi bénéficier des largesses financières » du nouveau souverain et rappelle que les relations entre les deux pays s’étaient dégradées au temps Me Wade (2000-2010) et de feu le roi Abdallah. « Les Saoudiens avaient fini par se lasser des visites intempestives de Me Wade en Arabie saoudite pour leur demander de l’argent », révèle-t-il. Caustique dans son analyse, le diplomate ajoute : « Ils sont conscients de l’ampleur des bouleversements géopolitiques liés à la guerre au Yémen, mais ils ne l’étaient pas tant que cela durant la crise chez leur voisin malien où ils ont envoyé trois fois moins de soldats et essentiellement des troupes du génie ». Et le diplomate de se demander même, d'après nos confrères, si le calcul des autorités sénégalaises est le bon. « Si les soldats sénégalais sont déployés au Yémen, ils auront des pertes humaines. Ce ne sera pas très populaire au Sénégal », avance-t-il. Un parlementaire français d'en rajouter une couche : « Le Sénégal ferait mieux de mettre ses soldats à la disposition des crises africaines ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image