leral.net | S'informer en temps réel

Epinglé par le rapport de l’Ige: L’ancien Dg de l’Adie nie toute implication et précise

Epinglé par l’Ige pour errements dans sa gestion financière et comptable et en matière de commandes publiques ainsi que pour un rapport qui a révélé une passation et l’exécution des marchés publics mais aussi pour un protocole signé de façon douteuse avec le groupe Computerland, l’ancien Dg de l’Adie a apporté des précisions sur tous ces points.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Juin 2015 à 09:38 | | 12 commentaire(s)|

Epinglé par le rapport de l’Ige: L’ancien Dg de l’Adie nie toute implication et précise
L’ancien directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Khassimou Wone, a voulu apporter des précisions en attendant de recevoir le rapport de l’Ige qui l’a épinglé pour y répondre « par des canaux autorisés ». « Le dossier Computerland relatif à l’acquisition d’ordinateurs a été signé sous le régime de Wade via un protocole de contentieux signé entre l’Agent judiciaire de l’Etat de l’époque, le Dg de l’Adie de l’époque et le Dg de Computerland. Ce n’était pas un marché, mais plutôt un arrangement judiciaire entre les deux parties qui date de 2010 », a tenu à préciser M. Wone dans les colonnes du Populaire. Il explique que « dans cet arrangement, l’Etat devait payer 12 milliards 800 millions à Computerland en 4 annuités contre une livraison de 20.000 ordinateurs. Deux annuités avaient déjà été payées avant mon arrivée, contre une livraison de de 10.000 ordinateurs de bureau », a–t-il fait savoir.

Concernant les comptes supposés dissimulés, il précise qu’ « ils ont tous été ouverts avant mon arrivée à l’Adie et je n’en n’ai jamais mouvementé aucun (excepté celui utilisé temporairement pour les besoins de la Snsn). Car, n’ayant d’ailleurs jamais déposé mon spécimen de signature sur ces comptes. J’ai pris service le 15 mai 2012, le paiement de la deuxième annuité de Computerland qui aurait été fait avec un des comptes incriminés (Bicis), a été ouvert avant mon arrivée. A l’arrivée de l’Agent comptable particulier (Acp) en septembre 2012, je ne pouvais pas l’informer de l’existence de ces comptes, car moi- même je n’étais pas au courant ». Wone renseigne aussi que « le compte Sgbs créateur d’un montant de 257 millions a été hérité de l’intégration de l’ancienne Senelec à l’Adie, que tous ces comptes ont été fermés sur instruction du ministère de l’Economie et des Finances, conformément au principe de l’unicité des comptes ».

S’agissant du compte dénommé « débiteurs non identifiés » d’un montant de 176.840.925 de francs Cfa, il dira : « c’est moi-même qui l’ai débusqué suite à un audit qui a été mené sur ma demande par un cabinet privé de la place dès mon arrivée. Ce montant concerne des dépenses non justifiées des gestions précédentes. C’est pour cette raison qu’il a été mis dans ce compte d’attente pour des vérifications ultérieures ». Et pour ce qui est des passations de marché, il affirme qu’«une commission de passation des marchés et un comité de réception ont été régulièrement mis en place et ont travaillé en toute indépendance durant tout mon passage à l’Adie. Les problèmes évoqués






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image