leral.net | S'informer en temps réel

Equipe type des Africains d’Europe : Papis D. Cissé "titularisé", Demba Bâ "sur le banc"

La rédaction de Footafrica365.fr a composé son équipe type 2011-2012 des Africains d’Europe, composée à partir des cinq grands Championnats (Premier League, Liga, Serie A, Bundesliga, Ligue 1). Deux Sénégalais sont sur la liste : Papis Demba Cissé est titularisé, tandis que son coéquipier Demba Bâ est parmi les remplaçants.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Juin 2012 à 20:18 | | 0 commentaire(s)|

Equipe type des Africains d’Europe : Papis D. Cissé "titularisé", Demba Bâ "sur le banc"
Gardien de but :

Ali Ahamada (Toulouse - France & Comores)

Une saison où le jeune gardien a su s’imposer dans les buts de la meilleure défense de Ligue 1. S’il a encore une marge de progression, notamment dans les sorties aériennes, Ali, qui a choisi de se donner une chance en équipe de France Espoirs, a fait une saison complète.

Défenseurs :

Serge Aurier (Toulouse - Côte d’Ivoire)

Et dire qu’il a commencé la saison en Ligue 2. Depuis son arrivée à Toulouse, le jeune Ivoirien a confirmé les qualités entrevues déjà la saison dernière. Propre défensivement, bon dans l’exploitation de son couloir, l’ancien Lensois a su s’imposer comme une évidence au poste. A suivre pour les prochaines saisons.

Nicolas Nkoulou (Marseille - Cameroun)

Arrivé au mieux comme la dernière pièce d’un triumvirat de défenseurs centraux, l’ancien Monégasque s’est rapidement imposé et a réussi une très belle saison. Bon dans les duels, calme comme un vieux briscard, le Lion Indomptable a gagné les faveurs des supporters marseillais par ses performances sur le terrain. Pas rien dans le cadre d’une saison ratée par les Phocéens.

Aymen Abdennour (Toulouse - Tunisie)

Une révélation en Ligue 1. Taille patron de la défense toulousaine, l’ancien joueur de l’Etoile du Sahel a démontré à la fois par ses performances et lors de son absence pour cause de CAN, qu’il était indispensable à l’arrière-garde des Violets. Et en plus, au coeur de l’hiver, il démontré également qu’il pouvait se muer en buteur, avec deux montées victorieuses synonymes de six points.

Henri Bédimo (Montpellier - Cameroun)

Quelle métamorphose. En une année à Montpellier, l’arrière gauche a évolué à des années lumières de son niveau à Lens, la saison d’avant. Arrière très impliqué offensivement, avec une bonne qualité de centre, le Camerounais a franchi un important palier.

Milieux de terrain :

Yaya Touré (Manchester City - Côte d’Ivoire)

Du grand, du très grand Yaya. Une pièce maîtresse du premier titre des Citizens depuis 44 ans. dominateur dans l’entrejeu, efficace dans les deux surfaces, l’ancien Académicien a en plus élévé son niveau de jeu en avril lors de la remontée des points de retard et le derby contre le rival United, déterminants pour le titre. Plus personne ne parle de son niveau de salaire, son talent ayant fait taire les derniers critiques.

Sofiane Feghouli (Valence - Algérie)

C’est la saison de la confirmation. Accompagné depuis le début de sa carrière par des éloges sur son potentiel, le natif de Levallois a découvert la régularité. Plus régulier dans ses matchs, il fait aussi sa meilleure saison satatistique avec six buts en championnat dont certains ont marqué les esprits. A suivre lors des prochaines saisons.

Stéphane Sessegnon (Sunderland - Bénin)

Il a su tirer son épingle au sein d’un effectif qui n’était pas toujours à la hauteur de son talent. Mais après une adaptation à la Premier League, le Béninois a fait une bonne saison ponctuée de sept buts. Reste pour lui à canaliser ses nerfs, pour que seul son talent s’exprime et il fera partie des tous meilleurs mondiaux. Arsène Wenger, qui le veut chez ses Gunners, compte y arriver en tout cas.

Younes Belhanda (Montpellier - Maroc)

Quelle saison ! Le monde a découvert lors d’un match à Paris, devenu par la force des choses le "Clasico" français, celui que les Montpellierains voyaient à chacune de ses sorties. Elégant, le port haut, dans le bon tempo, et efficace. Dommage qu’il n’ait pas fini la saison à cause d’un carton rouge totalement évitable. Mais, à coup sûr, important pour le premier titre du club de Loulou.

Attaquants :

Papiss Cissé (Newcastle - Sénégal)

Peu importe le championnat, il marque. Que ce soit en Bundesliga avec Fribourg ou en Premier League, le Magpie a toujours trouvé la faille. Dont certaines fois, avec un certain sens du specatcle comme lors de son doublé contre Chelsea. Newcastle a terminé sa saison à la cinquième place et l’attaquant sénégalais en tête des buteurs africains.

Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne - Gabon)

Il a tiré Saint-Etienne dans son sillage. Accompagné d’une flatteuse réputation depuis des années, il lui était également fait le reproche d’un manque d’efficacité que le Gabonais a su gommer cette saison. Avec 18 buts, il effectue sa meilleure saison statistique, et même si les Verts ont un peu calé en fin d’exercice, ils ont une saison au-delà de leurs attentes initiales. Avec un PEA en fer de lance.

Prix Spécial de la rédaction :

Didier Drogba (Chelsea - Côte d’Ivoire)

A la lecture de notre onze-type, certains pourraient s’offusquer de ne pas voir le joueur des Blues. Nous avons été forcément sensibles à ses performances qui en font un candidat au Ballon d’Or en fin de saison, mais l’équipe type se repose sur les performances en championnat, où Didier a souvent bénéficié de plages de repos, à partir du moment où Chelsea concentrait ses forces sur la Cup et la Ligue des Champions. Pour ses performances, il méritait une mention.

Remplaçants :

Djamel Mesbah (Milan AC - Algérie)

Un transfert réussi au Milan AC où il su s’intégrer. A suivre les saisons prochaines avec le rajeunissement annoncé des cadres des Rossoneri.

Karim Haggui (Hanovre - Tunisie)

Un métronome. Le joueur, qui fait actuellement une pause avec sa sélection, a une nouvelle fois été à son niveau. C’est à dire, bon.

Steven Pienaar (Everton - Afrique du Sud)

Six mois de très haut vol avec Everton, on a retrouvé le joueur technique, alerte et efficace. le milieu de poche a repris confiance après des mois compliqués dans le Nord de Londres.

Cheik Tioté (Newcastle - Côte d’Ivoire)

L’homme de l’ombre des Magpies. Toujours là pour les basses manoeuvres, récupérer des bons ballons et alimenter les artistes et solistes de l’avant. Equilbrant...

Jamel Saihi (Montpellier - Tunisie)

Lui aussi agit dans l’ombre des stars de son équipe. Mais sa régularité et sa qualité de passe ne sont pas pour rien dans le titre montpelliérain. Précieux.

Bakaye Traoré (Nancy - Mali)

Sa CAN lui a donné confiance. Auteur d’une belle seconde partie de saison, récompensée par un transfert au Milan AC.

Kevin Prince Boateng (Milan AC - Ghana)

Renoncer aux Black Stars ne l’a pas empêché de donner sa pleine mesure au Milan. Implanté pour des années dans l’entrejeu, où sa puissance, sa technique et son grain de folie ont encore fait des merveilles cette saison.

Demba Ba (Newcastle - Sénégal)

Six mois très prolifiques, puis plus en dificulté. A-t-il souffert de l’arrivée de son compatriote Papiss Cissé ? En tout, pour ses six premiers mois, intéressant.

Arouna Koné (Levante - Côte d’Ivoire)

La résurrection. Après des années quasiment blanches en raison de blessures, ses 17 buts ont, entre autres, permis à Levante d’être l’équipe surprise en Liga cette année.

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image