Equipement et réfection des six mosquées de Diamaguène a Thiès: Pour une valeur de 37 millions, Abdou Mbow équipe les mosquées de Thiès

Plus heureux que les imams et autres fidèles de la commune de Thiès Est, il n’y en a pas actuellement. Ils ont bénéficié de l’appui des autorités étatiques pour la réfection et l’équipement des mosquées. C’est samedi dernier que le responsable apériste, Abdou Mbow a remis les chèques. Les mosquées ont bénéficié d’un appui de 37 millions de nos francs. Une doléance vieille de plusieurs années, vient ainsi d’être satisfaite.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Juillet 2017 à 15:02 | | 0 commentaire(s)|

Une vieille doléance des mosquées de Thiès a été satisfaite avant-hier, samedi. Devant l’Imam de la Grande mosquée de Diamaguène, les représentants des mosquées Angle Laobé, Serigne Abdoulaye Yakhine, Oustaz Diaw, Malamine Senghor, Hersant…, le député Abdou Mbow a cassé sa tirelire, en prenant en charge tout ce que les mosquées avaient comme préoccupations: tapis, fer, ciment, etc.

Les six mosquées que sont la Grande mosquée de Diamaguène, Angle Laobé, Abdoulaye Yakhine, Oustaz Diaw, Malamine Senghor et la Grande mosquée du quartier Hersant, ont reçu au total 37 millions de nos francs. Dans le détail, 26 millions sont consacrés aux matériaux de construction (fer, ciment et autres) et en tapis et moquettes et 11 millions pour le fonctionnement.

Imams et comités de gestion des mosquées chantent Mbow…

Satisfait de cette marque d’affection d’un jeune qu’ils ont vu grandir dans le quartier, les imams et membres des comités des six mosquées n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de Abdou Mbow. Selon Oustaz Souleymane Bâ, qui a parlé au nom du comité de gestion de la Grande mosquée de Diamaguène, c’est la première fois dans l’histoire de cette mosquée, que l’Etat a fait un geste.

«Le gouvernement socialiste a fait 40 ans de pouvoir, le Pds, 12 ans; Macky Sall, lui, n’est arrivé qu’en 2012. Mais ce qu’il a fait pour cette mosquée, personne ne l’a fait», témoigne Oustaz Ba. Ce dernier de poursuivre : «nous remercions vivement l’honorable député Abdou Mbow. C’est lui qui nous a acheté les moquettes et tout ce qu’il y a dans la mosquée. Lui et Ciré Dia. C’est une chance de l’avoir et la mosquée de Diamaguène remercie vivement le Président Macky Sall», dit-il.

A sa suite, le représentant de la Grande mosquée d’Angle Laobé s’est dit très touché par le geste. «Nous remercions vivement Abdou Mbow et prions pour que le bon Dieu lui donne tout ce qu’il veut», laisse entendre El Hadji Sarr, de la mosquée Abdoulaye Yakhine Diop.

Elhadji Amadou Kanté de la mosquée d’Oustaz Diaw, lui, appelle tout le quartier à prier pour son fils. «Il a tenu tous les engagements qu’il avait pris vis-à-vis des mosquées. Moquettes, ciment, fer…tout est au complet. Nous le remercions et remercions Macky Sall. Pour ma part, je ferai tout ce que veut le Président Macky Sall, pour que ça continue».

Le représentant de la mosquée de Malamine Senghor, lui, de faire savoir que sa mosquée existe depuis 1946. Mais c’est avec le député Abdou Mbow que l’on pose pour la première fois, des carreaux dans la mosquée. L’Imam de la mosquée de Hersant, lui, de rappeler que c’est depuis 85 ans que les gens ont commencé à prier dans cette mosquée. Ce, grâce notamment aux cotisations et contributions des fidèles. Mais avec l’appui conséquent de l’Etat par le truchement du député Abdou Mbow, ils peuvent maintenant souffler, car tout a été pris en charge.

Abdou Mbow rectifie : «tout le mérite revient au président de la République»

Satisfait des mots aimables à son endroit, Abdou Mbow dira que tout le mérite est pour le chef de l’Etat, le Président Macky Sall. Lui qui, dans ses projets de modernisation de lieux de culte, lui a permis de satisfaire une vieille doléance des populations de Thiès, surtout de Diamaguène qui l’a vu naître.

«Les montants et autres chèques que nous venons de remettre n’ont pas été arrêtés au hasard. C’est à la suite d’un travail qui a été fait par un expert envoyé par l’Etat. C’est ce dernier, après l’expression des besoins et vérifications sur le terrain, qui est retourné pour rendre compte à qui de droit, ce qui fait qu’aujourd’hui, chacun a ce dont il a exprimé comme besoin. Je vous prie donc de prier pour le président de la République, parce que nous ne comptons pas nous en arrêter là», a dit Abdou Mbow.

Les Echos